Après la réforme des retraites, Emmanuel Macron avait donné 100 jours à Élisabeth Borne pour relancer l'action de son gouvernement.
L'issue de cette période approche, mais la cheffe du gouvernement garde "la confiance" du chef de l'État, a-t-il indiqué auprès de "La Provence".
La Première ministre fera le point sur plusieurs réformes "dans les 15 premiers jours de juillet".

À Matignon, le changement, ce n'est pas pour maintenant. Alors que l'ombre d'un remaniement plane sur le gouvernement depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron conforte ce lundi sa Première ministre Élisabeth Borne. "Elle a ma confiance puisqu'elle est à la tête du gouvernement", assure le chef de l'État dans les colonnes de La Provence, juste avant son déplacement de trois jours à Marseille.

La cheffe du gouvernement doit même prendre la parole prochainement pour faire un bilan, alors que se profile la fin des "100 jours" voulus par le président de la République après l'impopulaire réforme des retraites. "Nous aurons, dans les 15 premiers jours de juillet, à présenter la nouvelle stratégie de finances publiques, les avancées sur l'immigration et la planification écologique, et Élisabeth Borne le fera", déclare le chef de l'État.

Nous avons un bilan dont nous n'avons pas à rougir
Emmanuel Macron

Alimentées en coulisses par les ténors de la majorité, les rumeurs de remaniement et de remplacement de la Première ministre se sont intensifiées ces dernières semaines. Certains jugent ces changements nécessaires pour redonner du souffle au deuxième quinquennat d'Emmanuel Macron. "La Première ministre met en œuvre la politique à laquelle je me suis engagé auprès des Français depuis plus d'un an", défend-il.

"Nous avons un bilan dont nous n'avons pas à rougir", citant notamment les réformes de l'assurance-chômage, des lycées professionnels ou des retraites, ainsi que la loi de programmation pour le ministère de l'Intérieur ou encore celles qui ont pour but d'accélérer le développement des énergies renouvelables ou du nucléaire.

"Depuis plus d'un an, Élisabeth Borne a travaillé pour mettre en œuvre tout cela de manière déterminée, courageuse, à la tête d'un gouvernement engagé avec une majorité relative, mais qui a su bâtir des alliances", se réjouit Emmanuel Macron. "J'ai donné un programme d'intensification, les 100 jours, qu'elle est en train de mettre en œuvre."


I.N

Tout
TF1 Info