Elisabeth Borne a assuré jeudi avoir "une relation très fluide" avec Emmanuel Macron.
La veille, le chef de l'État avait indiqué qu'elle avait sa "confiance", après l'avoir recadrée en Conseil des ministres sur sa façon de contrer le Rassemblement national.

Elisabeth Borne et Emmanuel Macron continuent de s'épancher sur leur relation et assurent que tout va bien. Mardi, à l'issue du Conseil des ministres, des participants ont indiqué que le président de la République a recadré sa cheffe du gouvernement, qui a qualifié la semaine dernière le Rassemblement national d'"héritier de Pétain". Mercredi, le président a assuré qu'Elisabeth Borne avait toute sa "confiance", et ce jeudi, cette dernière a confirmé qu'ils avaient tous les deux "une relation très fluide". "Tout va très bien", a-t-elle assuré en marge d'un déplacement en Mayenne.

"Une tempête dans un verre d'eau"

"Ce qui m'importe, c'est qu'on agisse pour répondre aux priorités des Français", a expliqué la Première ministre, estimant que "le reste, c'est une tempête dans un verre d'eau". Déjà mercredi soir, lors d'une interview à Ouest-France, elle avait confirmé qu'Emmanuel Macron l'avait "assuré de [sa] confiance".

À l'origine de cette apparente querelle, un entretien donné dimanche par Elisabeth Borne à Radio J, au cours duquel elle a estimé que le parti de Marine Le Pen était un "héritier de Pétain" porteur d'une "idéologie dangereuse" et dont il ne fallait pas "banaliser" les idées. Or, selon Emmanuel Macron, il ne faut pas combattre l'extrême droite "par des arguments moraux" mais par "le fond" et "le concret".


J.F.

Tout
TF1 Info