Le gouvernement Borne II

Marlène Schiappa fait son retour au gouvernement, à l'Économie sociale et solidaire et la Vie associative

J.F
Publié le 4 juillet 2022 à 16h26
JT Perso

Source : TF1 Info

Emblème de la lutte contre les violences faites aux femmes passée par le ministère de l'Intérieur, Marlène Schiappa fait son retour au gouvernement, ce 4 juillet.
Elle est nommée secrétaire d'État chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la Vie associative.
Un retour inattendu au sein du gouvernement.

Le 20 mai dernier, après cinq ans au gouvernement, Marlène Schiappa s'en allait. Dans un communiqué, elle faisait part de son "honneur" d'avoir servi les Français et de sa "fierté" à avoir fait avancer la "situation des femmes, des familles et l'accueil des réfugiés", sans donner de précision sur ses projets futurs. Six semaines plus tard, l'ancienne secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes-hommes et ministre chargée de la Citoyenneté fait son retour dans le gouvernement Borne II. Elle est nommée secrétaire d'État chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la Vie associative. 

Après des postes liés à des thématiques sociétales, elle est pour la première fois à la tête d'un portefeuille lié à l'économie. Si elle s'est fait connaître pour son combat en faveur de l'égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa a également été cheffe d'entreprise, et créé une association, Maman travaille, un réseau de "mères actives" qui porte des revendications autour de l'égalité parentale comme la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.

Schiappa revient quand Abad s'en va

L'élue parisienne, ancienne adjointe à la maire du Mans, fait son retour au gouvernement alors que Damien Abad, accusé de tentatives de viol, en sort. La semaine dernière sur BFMTV, à propos de l'ex-ministre des Solidarités, elle déclarait : "Le ministre des Solidarités a la tutelle sur la DGCS (direction générale de la cohésion sociale). Ça veut dire que très directement, tout le service de communication du droit des femmes et de l'égalité femme-homme est rattaché au ministre des Solidarités. Est-ce qu'une personne qui est mise en cause dans plusieurs affaires de viols (...) est fondée à avoir la tutelle sur cette direction ? Je pense que la question se pose"

Lire aussi

Le gouvernement pourra se servir de son engagement contre les violences faites aux femmes pour montrer sa bonne foi en la matière, même si la voix de Marlène Schiappa avait faibli dans ce domaine suite à sa nomination sous tutelle du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, accusé de viol. Très active sur les réseaux sociaux, abonnée aux plateaux télévisés, la communicante ne manque jamais une occasion de défendre l'action du gouvernement, même si cela peut parfois agacer jusqu'au sommet de l'État.

Originaire de Corse, Marlène Schiappa grandit à Paris. "À partir de 13 ans, je vivais avec ma sœur chez mon père. Nous habitions dans une cité et l'idée était de lui faire comprendre que pour nous, aller dans la rue n'était pas la même chose que pour lui", disait-elle à la presse pour expliquer son engagement féministe. Après avoir été blogueuse, militante associative et conférencière, en parallèle de sa vie politique, la ministre écrit. Son dernier livre s'intitule C'est une bonne situation, ça, ministre ? Visiblement, puisque la mère de deux enfants n'a pas résisté à l'envie de signer à nouveau. 


J.F

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info