La bataille des retraites

Marlène Schiappa en Une de Playboy : "Pas du tout approprié" dans le contexte actuel, déplore Élisabeth Borne

par A. Lo.
Publié le 1 avril 2023 à 23h14, mis à jour le 2 avril 2023 à 6h40
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Marlène Schiappa a accordé un long entretien sur les droits des femmes au magazine Playboy.
Mais la Première ministre a jugé l'interview "pas du tout appropriée", notamment au regard du contexte social.
Selon son entourage, elle a appelé la secrétaire d'État pour lui faire part de son mécontentement.

La communication n'a pas ravi la Première ministre. La cheffe du gouvernement a effectivement appelé Marlène Schiappa pour lui faire savoir que le long entretien qu'elle avait accordé à Playboy n'était "pas du tout approprié, à plus forte raison dans la période actuelle", a rapporté son entourage, confirmant une information de BFMTV. 

"Un écran de fumée", dénonce Sandrine Rousseau

Le Parisien a révélé vendredi que la secrétaire d'État chargée de l'Économie sociale et solidaire a accordé une interview sur les droits des femmes dans le numéro du magazine érotique à paraître jeudi, posant à la Une, habillée d'une longue robe blanche. Une information qui a fait réagir la gauche, indignée de cette communication en pleine contestation contre la réforme des retraites.

"On est en plein dans une crise sociale, il y a un sujet sur le maintien de l'ordre, il y a des personnes entre la vie et la mort et j'ai l'impression d'un écran de fumée, entre Têtu, Pif Gadget et Playboy", a déploré sur BFMTV la députée écologiste Sandrine Rousseau. 

L'entretien de Marlène Schiappa arrive effectivement après qu'Emmanuel Macron a accordé une interview à Pif Gadget. Le ministre du Travail Olivier Dussopt, en première ligne sur la réforme des retraites, a, lui, récemment répondu aux questions du journal Têtu, dans un entretien.

Lire aussi

"Dans un pays où le Président s'exprime dans Pif et sa ministre Schiappa dans Playboy, le problème, ce serait l'opposition. La France déraille", a twitté le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. "Il ne suffit pas de s'abonner à Pif pour connaître les intentions du gouvernement, il faut aussi s'abonner à Playboy...", ironise quant à lui le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel.

"Défendre le droit des femmes à disposer de leurs corps, c’est partout et tout le temps", a répondu Marlène Schiappa dans un tweet : "En France, les femmes sont libres. N’en déplaise aux rétrogrades et aux hypocrites".


A. Lo.

Tout
TF1 Info