L'info passée au crible
Verif'

Le cabinet de conseil McKinsey a-t-il reçu "900 millions d’euros" du gouvernement en 2021 ?

Caroline Quevrain
Publié le 25 mars 2022 à 13h17
JT Perso

Source : TF1 Info

Selon Jean Lassalle, le cabinet de conseil américains a été payé 900 millions d’euros pour ses missions en 2021.
Ce montant représente plutôt l’ensemble des dépenses ministérielles vers les cabinets de conseil.

À 16 jours du premier tour de la présidentielle, plusieurs candidats demandent à ce que la lumière soit faite sur le rôle précis du cabinet de conseil McKinsey, sollicité de nombreuses fois par le gouvernement au cours du quinquennat. À l’instar de Jean Lassalle, qui a dénoncé vendredi 25 mars "un scandale d’Etat" et dit espérer que "les tenants et les aboutissants" de cette affaire soient rendus publics "dans les 15 jours qui viennent". Sur France 2, le candidat a évoqué les sommes allouées à ce cabinet américain pour avoir conseillé l’exécutif sur sa stratégie : "Depuis 2015, nous sommes institutionnellement liés à lui. Nous avons payé 400 millions d’honoraires en 2015 et 900 millions cette année. Et ils n’ont pas payé d’impôts".

Avec ses deux bureaux en France, à Paris et à Lyon, ce cabinet américain a travaillé avec le gouvernement sur plusieurs dossiers depuis cinq ans, de la stratégie vaccinale contre le Covid à la réforme des APL. Il fait l’objet d’une lourde polémique depuis qu’une Commission d’enquête du Sénat l’a accusé de ne pas avoir payé d’impôt sur les sociétés pendant neuf ans en France, de 2011 à 2020. Mais quel montant a-t-il touché de l’État pour ses missions ? 

C’est justement le récent rapport de la commission d’enquête, présidée par la sénatrice Eliane Assassi, qui nous en dit plus sur les missions confiées à McKinsey et aux sommes reçues. Le cabinet a donc été sollicité en appui de plusieurs politiques publiques. La plus conséquente a été la stratégie contre l’épidémie, dès la fin 2020. Sur les 68 commandes passées par le gouvernement à divers cabinets, pour 41,05 millions d’euros, McKinsey a été payé 12,33 millions d’euros pour avoir été "la clef de voute de la campagne vaccinale" contre le Covid, entre novembre 2020 et février 2022, d’après le rapport.

Rapport Commission d'enquête du Sénat

Mais avant cela, le cabinet de conseil a été sollicité dans d’autres dossiers. Comme début 2020 pour la réforme des APL (aides personnalisés au logement), entrée en vigueur un an plus tard : pour "mettre en œuvre la partie informatique", McKinsey a reçu quatre commandes d’un montant total de 3,88 millions d’euros. Puis, pour "examiner le mode de gestion du nouveau bonus/malus sur les cotisations d’assurance chômage" dans le cadre de la réforme du calcul des allocations, le cabinet est rémunéré 327.060 euros en 2019. 

Parfois, ses missions ne sont pas concluantes : c’est le cas de la préparation de la réforme des retraites, qui n’a pas vu le jour, pour laquelle il touchera près de 1 million d’euros (957.674 euros). Ou de sa mission consistant à plancher sur "l’avenir du métier d’enseignant", dans le cadre d’un colloque à l’UNESCO, "finalement annulé" : il sera payé 496.800 euros pour celle-ci.

Lire aussi

Si les comptes sont exacts, McKinsey aura touché près de 18 millions d’euros pour l’ensemble de ses missions… loin des 900 millions d’euros mentionnés par Jean Lassalle. En lisant de plus près le rapport sénatorial, il apparait que cette somme évoquée par le candidat renvoie plutôt à l’ensemble des dépenses consacrées par les ministères aux cabinets de conseil privés, durant l’année 2021. 

Ainsi, les dépenses de conseil des ministères ont augmenté de 45% en 2021 par rapport à l’année précédente, constate la commission d'enquête, pour quasiment atteindre 900 millions d'euros : "En 2021, les dépenses de conseil de l’État au sens large ont dépassé le milliard d’euros, dont 893,9 millions pour les ministères et 171,9 millions pour un échantillon de 44 opérateurs". Cette somme ne vise donc pas seulement les rémunérations du cabinet McKinsey mais de tous ceux ayant travaillé pour un ministère, comme Accenture, Capgemini ou Wavestone pour ne citer qu’eux. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info