L'ancien maire de Marseille Jean-Claude Gaudin est décédé à l'âge de 84 ans, a annoncé lundi Emmanuel Macron sur X.
Beaucoup ont salué "sa passion" pour la citée phocéenne, dont il était le "visage" et regrettent la perte d'"un grand homme politique français, comme il n'en existe plus".

C'est le président de la République qui a annoncé le décès de Jean-Claude Gaudin sur X ce lundi matin, rendant par la même occasion hommage à l'ancien maire de Marseille. "Jean-Claude Gaudin n'est plus. Il était Marseille faite homme. De sa ville, sa passion, il avait l'accent, la fièvre, la fraternité. Pour elle, cet enfant de Mazargues s'était hissé aux plus hauts postes de la République qu'il a servie. Je pense à ses proches et aux Marseillais", a écrit Emmanuel Macron. Rapidement suivi par des élus de tous bords et les élus marseillais, très peinés.

Mort de Jean-Claude Gaudin : "Il aimait sa ville", rend hommage Samia Ghali sur LCISource : TF1 Info

"Jean-Claude Gaudin paraissait insubmersible. Son départ me peine infiniment. À celui qui aimait tellement Marseille, son histoire et ses habitants, je veux rendre un hommage ému et sincère. Il manquera à cette ville. Sa trace restera", a réagi le maire socialiste de la ville Benoît Payan

"Jean-Claude Gaudin était comme un père pour moi. (...) Un grand homme d’État, un inoubliable Maire de Marseille dans notre Histoire bimillénaire, et surtout un homme avec un cœur énorme", a confié la présidente LR de la métropole Martine Vassal. "Il laissera une trace indélébile dans cette ville qu’il a tant aimé, tant servi et tant choyé. L’histoire rappellera à quel point c’était un grand homme politique français, comme il n’en existe plus. 

Marseille va pleurer son maire, un grand maire. Je suis malheureux en ce jour", a écrit le président de la région PACA Renaud Muselier.

"Je perds un ami"

Dans son camp, le président des LR Eric Ciotti lui a salué un homme qui "aimait Marseille plus que tout". "J'aimais sa gouaille. J'admirais son courage. J'écoutais ses conseils. Je suis fier d’avoir travaillé à ses côtés. Ma peine est immense, je perds un ami", a-t-il ajouté. "La France perd un grand homme au service de la politique et des territoires, je perds un ami", a posté sur X le président du Sénat Gérard Larcher. 

"Jean-Claude Gaudin était la voix et le visage de Marseille. Il a été pendant des décennies passionnément politique, mélange bonhomme et truculent de démocratie chrétienne et de libéralisme", a pour sa part réagi sur X le président du MoDem François Bayrou. Toujours dans la majorité, l'ex-ministre Clément Beaune a exprimé son "immense pensée pour Marseille", dont "Jean-Claude Gaudin était le visage". "Il s’est engagé avec passion, toute une vie de politique, d’enthousiasme et d’exigence !" "Il pleut des larmes sur sa ville. Il était Marseille", a salué l'ancien ministre de l'Intérieur et président du Grand port maritime de Marseille, Christophe Castaner. 

"Une figure de la vie politique française" pour Hollande

L'ex-président de la République François Hollande a rendu hommage à "une figure de la vie politique française" qui "incarnait avec talent et chaleur une sensibilité qui compte encore dans notre pays. Sa passion pour Marseille s’ajoutait à celle qu’il nourrissait pour la République. Il m’a toujours accueilli avec élégance et sympathie. J’exprime mon respect à sa mémoire et mon soutien à ses proches comme aux Marseillais, au-delà des différences politiques".

Jean-Luc Mélenchon, ancien député de Marseille a également rendu hommage à Jean-Claude Gaudin, au-delà des clivages politiques. "Je suis assez marseillais pour le respecter. Je l'ai appelé depuis l'Arménie pour lui parler de l'arbre qu'il y a planté et lui souhaiter bonne santé. Jean-Claude Gaudin est parti là où est Gaston Defferre. Qui peut oublier les maires historiques ?", a-t-il posté sur X.

Ancien sénateur, député et ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ville et de l'Intégration sous Jacques Chirac entre 1995 et 1997, Jean-Claude Gaudin a surtout été maire Les Républicains de Marseille, où il est né, pendant 25 ans de 1995 à 2020.


J.F.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info