Hommage national à Jacques Delors : comment va se dérouler la cérémonie présidée par Emmanuel Macron

Publié le 4 janvier 2024 à 16h48, mis à jour le 5 janvier 2024 à 6h03

Source : JT 13h Semaine

Un hommage national est rendu à Jacques Delors ce vendredi à l'Hôtel des Invalides, à Paris.
Emmanuel Macron va saluer "le parcours d’une figure de la scène politique française et européenne" et s'attardera notamment sur la "méthode Delors", fait savoir l'Élysée.
Une cérémonie à suivre en direct sur TF1, MYTF1 et LCI à partir de 10h15.

À l'annonce de sa mort, l'immense majorité de la classe politique nationale et européenne a salué un grand architecte de l'Europe. Huit jours après la mort de Jacques Delors le 27 décembre dernier, un hommage national est organisé ce vendredi 5 janvier aux Invalides. Une cérémonie présidée par Emmanuel Macron, à suivre en édition spéciale sur TF1, MYTF1 et LCI à partir de 10h15

Selon l'Élysée, le chef de l'État saluera notamment "le parcours d’une figure de la scène politique française et européenne" et s'attardera sur la "méthode Delors".

De nombreux dirigeants présents

Bien sûr, devant un parterre de dirigeants européens tels que le Premier ministre hongrois Viktor Orban, le président allemand Frank-Walter Steinmeier, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ou le président du Conseil européen Charles Michel, il sera d'abord question de revenir sur l'héritage de Jacques Delors à la tête de la Commission européenne (1985-1995). Emmanuel Macron rappellera qu'il était "l'architecte d'une Europe unie", solidaire, "généreuse", à l'initiative d'Erasmus, du marché unique, de l'acte unique européen ou encore de Schengen. 

Mais Emmanuel Macron devrait aussi s'attarder sur le destin national de Jacques Delors, stoppé en 1995 après son renoncement à être candidat à l'élection présidentielle. "Ce que dira le président, c'est que la France ne serait pas la puissance souveraine que nous connaissons sans Jacques Delors", a fait savoir l'un de ses conseillers à la presse. Il s'attardera sur le rôle de l'ancien ministre de François Mitterrand au sein de la gauche sociale-démocrate, de la fin des années 60 à 1983, date à laquelle il convainc le président socialiste à maintenir la France dans l'Europe. En revanche, à six mois des élections européennes, il ne devrait pas être question de ce scrutin.

Jacques Delors a toujours prôné le compromis, cherché à établir des passerelles entre les bords politiques pouvant converger de bonne volonté

Il sera aussi question de la "méthode Delors", que le président de la République rêverait d'appliquer avec succès à l'heure où l'absence de majorité absolue à l'Assemblée nationale complique son mandat. "Jacques Delors a toujours prôné le compromis, cherché à établir des passerelles entre les bords politiques pouvant converger de bonne volonté", "a toujours cherché à confronter les oppositions fécondes", a dit l'un de ses conseillers, vantant sa capacité à "convaincre" : "C'est cet aspect important de la personnalité de Jacques Delors que le président sera amené à mettre en exergue", a-t-il ajouté.

Une innovation dans la cérémonie

Comme toutes les cérémonies nationales, cet hommage suivra un protocole bien précis, entamé à l'arrivée du chef de l'État sur les lieux. Sera ensuite prononcé son éloge funèbre, puis retentiront la sonnerie aux morts et la Marseillaise, entrecoupées d'une minute de silence. "Une innovation liée à la dimension de l'œuvre européenne de Jacques Delors" sera toutefois observée : la Marseillaise sera suivie par l'Ode à la joie, hymne européen, interprété par l’orchestre de la Garde républicaine.


Justine FAURE

Tout
TF1 Info