Motion de censure après le 49.3 : le gouvernement sauvé de justesse

par La rédaction de TF1 | Reportage TF1 Lucas Zajdela, Noé Gandillot, Frédéric Delpech
Publié le 21 mars 2023 à 9h25, mis à jour le 21 mars 2023 à 9h41

Source : JT 20h Semaine

Il s'en est fallu de peu, à 9 voix près, la motion de censure a été rejeté.
La réforme des retraites passée grâce au 49.3 a donc été adoptée.
Une victoire étriquée au terme d'une séance agitée à l'Assemblée.

La majorité requise n'étant pas atteinte, la motion de censure n'a pas adoptée lundi 20 mars 2023. Il aura donc manqué seulement 9 voix pour renverser le gouvernement. Il fallait la majorité absolue : 287 suffrages. La motion de censure n'en a recueilli que de 278. Elle est donc rejetée. Mais il s'agit du résultat le plus serré depuis plus de 30 ans. À l'annonce, les députés insoumis brandissent des pancartes et donnent rendez-vous dans la rue. À la sortie de l'hémicycle, toutes les oppositions sont sur la même ligne. Avec une majorité aussi faible, c'est la Première ministre qui est ciblée.

"Un vote est un vote. Et dans notre démocratie, c'est ça qui est important", affirme Yaël Braun-Pivet, présidente de l'Assemblée nationale. Épilogue d'un après-midi sous haute tension à l'Assemblée, après plus de deux heures de débat sur les motions de censure et des prises de paroles pour chaque groupe politique. L'opposition s'étonne, sur les réseaux sociaux, des bancs clairsemés de la majorité. Vient alors la réponse de la Première ministre dans un hémicycle qui se vide cette fois d'une partie de la gauche : "Non, le 49.3 n'est pas un passage en force". Ce lundi soir, Élisabeth Borne n'a jamais semblé aussi fragilisée.


La rédaction de TF1 | Reportage TF1 Lucas Zajdela, Noé Gandillot, Frédéric Delpech

Tout
TF1 Info