Hulot avoue avoir voté Hamon au premier tour de la présidentielle

La rédaction de LCI
Publié le 30 août 2017 à 11h11
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

TRANSPARENT - Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a indiqué mercredi matin ne pas avoir voté pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. Sa voix s’était portée sur Benoît Hamon, a-t-il indiqué, afin "d’intensifier l’ambition" sur les sujets liés à l’environnement.

Ne pas voter pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle n’est donc pas rédhibitoire pour devenir l’un de ses ministres. Nicolas Hulot, n°3 du gouvernement et ministre de la Transition écologique et solidaire, a avoué ce mercredi avoir glissé un bulletin de vote Hamon au premier tour de la présidentielle. 

"Je n’ai pas voté pour Emmanuel Macron au premier tour, si je dois dire la vérité, car je souhaitais que sur mes sujets, on densifie et on intensifie un peu l’ambition", a indiqué l’ancien animateur sur Franceinfo. Invité à dévoiler le nom du candidat qui a reçu son suffrage, il a répondu : "Pourquoi cacher les choses ? A force de ne pas dire les choses, on finit par être suspect. J’ai voté Benoît Hamon au premier tour".

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

L'écologiste a par ailleurs indiqué qu'il resterait au gouvernement tant qu'il croirait en sa capacité à "collectivement changer les choses". "Si un jour je n'y crois plus, j'en tirerai les leçons", a-t-il dit. "Tant que je suis au gouvernement, je suis loyal. Si je suis là, c'est que je fais confiance. Il y a un temps pour la confiance, puis après il y a un temps pour l'analyse", a-t-il poursuivi.


La rédaction de LCI