Macron II : les premiers jours du gouvernement Borne

Gouvernement : qui est Brigitte Bourguignon, ancienne socialiste au ministère de la Santé ?

Crézia Ndongo
Publié le 21 mai 2022 à 14h21, mis à jour le 21 mai 2022 à 14h36
JT Perso

Source : TF1 Info

Brigitte Bourguignon, 63 ans, a été nommée vendredi ministre de la Santé.
Depuis deux ans, elle était ministre déléguée à l'Autonomie des personnes âgées.
Quel est le parcours de cette ancienne socialiste reconduite au gouvernement ?

C'est une page qui se tourne. Olivier Véran, qui était ministre de la Santé depuis le départ d'Agnès Buzyn vient de confier les clefs de son ministère à Brigitte Bourguignon, ce samedi 21 mai 2022. Cette dernière connaît bien les lieux : elle était en charge de l'Autonomie, depuis deux ans. 

Aile gauche du macronisme

Née à Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, dans une famille ouvrière, Brigitte Bourguignon n'est "pas bardée de diplômes" selon sa formule. Après avoir travaillé au centre communal d'action sociale de la ville, elle crée dans la région des structures d'insertion sociale. D'abord adhérente au Parti socialiste à partir de 1989, elle a plusieurs mandats à son actif. Socialiste d'origine, elle est députée du Pas-de-Calais depuis 2012. De 2001 à 2012, elle a été adjointe du maire de Boulogne-sur-Mer, chargée de la "lutte contre les exclusions, des personnes handicapées et de la petite enfance".  Dans le même temps, elle s'est occupée des sports, en 2008, lorsqu'elle était secrétaire nationale du Parti socialiste en charge de ce domaine. De 2014 à 2018, elle a été conseillère municipale de la ville de Marquise, toujours dans le Pas-de-Calais. 

Elle prend en main les dossiers liés au grand âge, notamment l'accompagnement des personnes âgées à domicile, la lutte contre leur isolement et la modernisation des maisons de retraite. Elle est nommée le 20 mai 2022 ministre de la Santé et de la Prévention sous le deuxième mandat d'Emmanuel Macron et prend la place d'Olivier Véran. Elle se présente en parallèle aux élections législatives de juin 2022 dans la 6e circonscription du Nord-Pas-de-Calais.

En Marche, depuis 2017

En 2017, elle se rallie à Emmanuel Macron en rejoignant le tout jeune parti En Marche. De fait, l'ancienne socialiste est exclue du Parti socialiste, dont elle était adhérente depuis les années 1980.  Depuis 2017, elle est donc députée sous l'étiquette LaREM. 

L'année 2020 marque un tournant dans sa carrière politique. Elle devient, en juin 2020, présidente de la commission d'enquête sur la crise sanitaire à l'Assemblée nationale. Un mois plus tard, lors du remaniement de juillet 2020, elle est nommée ministre déléguée auprès d'Olivier Véran. Elle était, depuis lors, en charge de l'Autonomie. 

Sous la dénomination de ce portefeuille, plusieurs réalités. Celles des problématiques liées à l'accompagnement des personnes âgées à domicile, à la lutte contre l'isolement et la modernisation des maisons de retraite. En février 2022, elle s'exprimait sur notre antenne, au sujet du scandale des conditions de vie dans les Ehpad

Depuis vendredi 20 mai, Brigitte Bourguignon est la nouvelle ministre de la Santé. Damien Abad, ancien chef de file des Républicains à l'Assemblée nationale, est désormais sous sa tutelle. Il est en charge des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées. 

Tourner la page de l'ère covid

Après deux ans de mandat incarnés par Olivier Véran, notamment lors des célèbres points presse sur l'augmentation de cas de Covid, qu'il présentait conjointement tantôt avec Gabriel Attal, tantôt avec Jean Castex, Brigitte Bourguignon prend désormais le relais. 

Un symbole, peut-être, pour Emmanuel Macron qui annonçait, au lendemain de sa réélection, qu'il s'agirait d'un "nouveau mandat".  Brigitte Bourguignon hérite de ce portefeuille au moment où la France, et le monde, abordent une période post-Covid marquée par l'allègement des restrictions sanitaires. Dernière en date, la fin de l'obligation du port du masque dans les transports en commun.

Parmi les nouvelles priorités de Brigitte Bourguignon : les effectifs des hôpitaux (urgences saturées) ; la nouvelle convention médicale (texte régissant les relations entre les médecins libéraux et l'Assurance maladie) qui entrera en vigueur à la rentrée ; la Grande conférence de santé promise par Emmanuel Macron. 

Le premier déplacement de la ministre de la Santé se fera dans le Pas-de-Calais. Brigitte Bourguignon s'attaque à l'accès aux maisons médicales en milieu rural. Lors de sa passation de pouvoir, elle a annoncé qu'elle souhaitait mettre l'accent sur "l'accès aux soins pour tous". 

Lutter contre les déserts médicaux

Il faudra "poursuivre nos efforts pour la prévention, consolider, adapter le système de soins en ville, à l'hôpital, avec l'enjeu particulier de cette lutte contre les déserts médicaux", a poursuivi l'ex-ministre déléguée à l'Autonomie des personnes âgées.

"Nous allons en particulier devoir gérer cette pénurie de médecins, accélérée par une pyramide des âges vieillissante et une évolution des mentalités" préférant le soin à domicile plutôt qu'à l'hôpital, selon elle.

Brigitte Bourguignon a toutefois concédé que repenser le système de santé "est une tâche difficile", étant donné que "nous sortons d'une crise covid qui a fatigué et éprouvé tous les professionnels" de santé, alors que 120 hôpitaux sont contraints de limiter leurs activités aux urgences.


Crézia Ndongo

Tout
TF1 Info