Paris : Anne Hidalgo veut réduire le nombre de voies du périphérique

MM avec AFP
Publié le 18 mai 2022 à 12h07, mis à jour le 18 mai 2022 à 18h09
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

En conférence de presse, ce mercredi, la maire PS de la capitale a développé son projet pour le périphérique parisien.
Elle envisage notamment d'en faire une "ceinture verte".
La présidente LR de la région, Valérie Pécresse, réclame un débat national.

La maire PS de Paris Anne Hidalgo veut faire du périphérique une "ceinture verte" de la capitale, promettant de végétaliser 10 hectares, de planter 70.000 arbres et de réduire le nombre de voies de circulation sur l'ensemble de l'anneau de 35 km, a-t-elle annoncé mercredi 18 mai lors d'une conférence de presse.

La "voie olympique", réservée aux participants des JO de 2024 (athlètes, officiels, secours), sera ensuite réservée aux bus, taxis et covoiturage, a indiqué son adjoint (EELV) aux mobilités David Belliard, pour qui ces deux mesures permettront de retirer 80.000 véhicules de la circulation.

Objectif 2030

Le périphérique compte aujourd'hui le plus souvent 4 voies par sens de circulation. "Notre objectif, c'est 2 fois 3 voies sur l’ensemble de l'infrastructure", a précisé David Belliard.

Pour mener à bien ce projet, Anne Hidalgo promet de mener "toutes les concertations légales" et "d'écouter" les automobilistes, mais aussi les "routiers, les commerçants". L'horizon du projet est fixé à 2030, soit après la fin de son second mandat (2026), il faut "que les gens puissent s'adapter" à ce changement, a-t-elle expliqué. 

La présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé mercredi qu'elle saisirait la Commission nationale du débat public (CNDP) afin d'organiser "un débat national" sur le sujet. "La Ville de Paris ne peut s'entêter à faire cavalier seul sans à aucun moment évaluer les conséquences d'un rétrécissement définitif du périphérique sans solutions alternatives crédibles pour les déplacements en Ile-de-France", juge-t-elle. 


MM avec AFP

Tout
TF1 Info