Le PS se déchire sur l'élection de son patron

Crise au PS : Olivier Faure propose une "direction collégiale"

par Marius BOCQUET
Publié le 23 janvier 2023 à 20h20
JT Perso

Source : JT 13h WE

Olivier Faure a proposé à Nicolas-Mayer Rossignol et Hélène Geoffroy une "direction collégiale" mais pas "trois ou quatre premiers secrétaires" comme eux le souhaiteraient.
Le député de Seine-et-Marne a aussi refusé l'idée d'un nouveau vote.
Un nouveau décompte dimanche, contesté, a donné 51,09% des voix au sortant contre 48,91% à son rival, Nicolas-Mayer Rossignol.

Olivier Faure, qui continue à revendiquer sa réélection au poste de premier secrétaire du PS, a indiqué lundi avoir proposé à Nicolas-Mayer Rossignol et Hélène Geoffroy une "direction collégiale" mais pas "trois ou quatre premiers secrétaires" comme eux le souhaiteraient. Le premier secrétaire sortant s'exprimait à l'issue d'une réunion avec ses deux concurrents, unis contre lui sur une ligne de scepticisme à la Nupes et La France insoumise, au siège du PS à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

"Ils m’ont demandé d'organiser un directoire", a rapporté Olivier Faure. "Je leur ai dit que j’étais favorable à un outil collégial, qui permette à chacun de se sentir associé à toutes les décisions qui sont celles d’un parti politique", mais pas à "trois ou quatre premiers secrétaires".

Car il a rappelé avoir récolté, sur le premier vote sur les textes d'orientation le 12 janvier, "49% des voix, un deuxième (Nicolas-Mayer-Rossignol, NDLR) 30% et une troisième 20%", donc on ne peut pas "mettre tout le monde sur la même marche du podium". Par ailleurs, a-t-il noté, "personne n’a redemandé à rouvrir la commission de récolement" (chargée de réexaminer le vote des militants) comme c'était encore le cas dans la matinée.

Tête de liste aux européennes de 2024

Le député de Seine-et-Marne a aussi refusé l'idée d'un nouveau vote, réclamé par Hélène Geoffroy, cheffe de file des hollandais. D'ici au congrès de Marseille, qui aura lieu de vendredi à dimanche, "ça va être difficile" et "je ne suis pas sûr que dans la période qui s’ouvre (de contestation de la réforme des retraites, NDLR) la priorité soit de revenir voter les prochaines semaines", a expliqué Olivier Faure, ajoutant que son rival le maire de Rouen était du même avis.

Les deux hommes ont aussi indiqué que le premier secrétaire avait proposé à Nicolas Mayer-Rossignol la tête de liste aux européennes de 2024, refusée par ce dernier. "On ne m'achète pas avec des postes", a-t-il rétorqué. "J'ai fait des propositions pour porter le renouveau du PS et rassembler tous les socialistes, qui j'espère seront rapidement entendues."

Les trois participants à la réunion ont indiqué qu'afin de trouver un accord, ils se reverraient avant le congrès de Marseille après avoir consulté leurs soutiens.

Lire aussi

"J’ai bon espoir que chacun revienne à la raison et à quelque chose de positif et de collectif", a déclaré Nicolas Mayer-Rossignol. La réunion "était très sérieuse et très grave parce que la situation est dramatique pour le PS", "nous nous sommes dits les choses clairement, il faut maintenant trouver les solutions". Un nouveau décompte dimanche, contesté, a donné 51,09% des voix au sortant contre 48,91% à son rival.


Marius BOCQUET

Tout
TF1 Info