Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

Pas de majorité absolue à l’Assemblée nationale : Catherine Vautrin propose un accord sur "quatre ou cinq textes"

Idèr Nabili
Publié le 21 juin 2022 à 22h59
JT Perso

Source : TF1 Info

Depuis dimanche soir, Emmanuel Macron réfléchit à la meilleure manière de gouverner en l'absence de majorité absolue à l'Assemblée nationale.
Invitée de LCI ce mardi, Catherine Vautrin, ancienne membre des Républicains, propose un accord entre la majorité et une partie de l'opposition sur "un paquet" de textes.

Son nom avait été évoqué pour succéder à Jean Castex à Matignon. Un mois après la nomination d'Elisabeth Borne à la tête du gouvernement, et deux jours après le second tour des élections législatives, Catherine Vautrin, "candidate à rien", ne cesse de proposer des solutions pour empêcher le blocage du pays.

Invitée de LCI ce mardi, la présidente du Grand Reims, ancienne membre des Républicains et soutien d'Emmanuel Macron, craint "une paralysie" du pays en l'absence de majorité absolue pour le chef de l'État à l'Assemblée nationale. "Il faut avoir la capacité d'en sortir", insiste-t-elle (voir vidéo en tête de cet article).

Une mesure sur le RSA en échange d'un vote de la loi pouvoir d'achat ?

Pour cela, elle propose un accord entre la majorité et une partie de l'opposition, notamment Les Républicains, au cas par cas sur les textes, comme sur la loi pouvoir d'achat. En ce sens, Catherine Vautrin plaide pour "mettre dans ce texte" une "mesure sur les bénéficiaires du RSA" pour que "les députés LR" votent la loi. "Tous les jours, des chefs d'entreprise disent qu'ils ne peuvent pas recruter, alors que des gens sont au RSA. Ne pourrions-nous pas mettre ce type de mesures (des heures de travail pour toucher le RSA, NDLR) en parallèle sur le texte ?", se demande-t-elle.

Un compromis qui pourrait être réitéré sur "quatre ou cinq textes", souhaite l'ancienne ministre sous Jacques Chirac. Ce "paquet" serait discuté dès les premiers jours de la nouvelle législature. "Il faut être créatif en respectant les institutions", assure-t-elle. "C'est un travail de républicains. Regardons sur des textes et propositions concrètes. Au bout de la chaîne, il faut répondre aux attentes des Français. Il serait temps d'apporter des réponses en montrant que l'on entend l'inquiétude."


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info