Le pass vaccinal, plus qu'un mauvais souvenir ?

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

L.V.
Publié le 20 janvier 2022 à 21h41
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

COVID-19 - Ceux qui recevront une première dose de vaccin avant le 15 février pourront bénéficier du pass vaccinal immédiatement. Deux conditions leur seront toutefois imposées : présenter un test négatif et s'engager à recevoir la deuxième dose sous un mois.

Pas question de braquer les non-vaccinés. À quatre jours de l'entrée en vigueur du pass vaccinal (à condition que le texte législatif franchisse l'ultime étape du Conseil constitutionnel), Jean Castex assure ce jeudi  20 janvier que des exceptions seront réservées aux personnes qui ne disposent pas encore d'un vaccin complet.

"Je vous annonce que nous allons permettre à celles et ceux qui feront leur première dose d'ici au 15 février de bénéficier d'un pass vaccinal valide à deux conditions : bien faire leur deuxième dose un mois plus tard et, dans l'intervalle, justifier également d'un test négatif de moins de 24 heures", a en effet déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse destinée à donner un calendrier d'allègement des restrictions. Autrement dit, les primo-vaccinés de ces prochains jours disposeront bien d'un pass pendant au moins un mois à condition de présenter un test PCR ou antigénique.

Rappelant que le pass vaccinal est "un outil de protection qui permet de booster les primo-vaccinations", le chef du gouvernement cherche ainsi à encourager un maximum de Français à jouer le jeu de la vaccination contre le Covid. Actuellement près de 92 % des adultes sont complètement vaccinés et 94 % ont reçu au moins une dose. Environ 4 millions ne sont pas vaccinés.


L.V.

Tout
TF1 Info