Passoires thermiques : le gouvernement veut les interdire aussi sur Airbnb

J.F
Publié le 25 octobre 2022 à 11h05
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Alors que les passoires thermiques seront progressivement interdites à la location à partir de 2023, il aurait toujours été possible de les louer via Airbnb.
Mais le ministre chargé du Logement, Olivier Klein, a annoncé ce mardi que le gouvernement souhaitait s'attaquer à ce manquement et prendrait "tous les garde-fous nécessaires" pour étendre l'interdiction aux meublés touristiques.

Les logements les plus énergivores seront bientôt et progressivement interdits à la location. Mais en l'état actuel de la loi, il aurait été possible pour leurs propriétaires de les transformer en meublé touristique et de les louer sur Airbnb. Un manquement auquel veut s'attaquer le ministre délégué à la Ville et au Logement. 

"Il faut qu'on travaille pour que ce soit les mêmes règles. On ne peut pas sortir des appartements dont on a besoin pour loger nos concitoyens de l'habitat classique, longue durée, en meublé touristique. On se donnera les moyens de mettre tous les garde-fous nécessaires", a déclaré Olivier Klein, ce mardi 25 octobre sur BFMTV. Selon lui, "il est hors de question qu'on se réfugie derrière l'interdiction de remettre en location en transformant son logement en meublé touristique"

Les propriétaires auraient pu transformer leurs biens pour contourner la loi

En vertu de la loi Climat et résilience de 2021, les biens notés F et G en diagnostic de performance énergétique (DPE) seront progressivement interdits à la location à partir de janvier 2023. Les logements étiquetés E le seront à l'horizon 2034. Mais cette interdiction ne devait toutefois pas s'appliquer aux biens destinés à la location touristique. Ce qui inquiétait notamment les professionnels de l'immobilier, qui craignaient de voir les propriétaires transformer leurs biens pour contourner la loi.

Lire aussi

"Depuis des mois, nous alertons sur ce scandale : les passoires thermiques seront interdites à la location classique... mais autorisées à la location sur Airbnb ! (...) Message entendu par le Ministre. Tant mieux !", a réagi sur Twitter l'adjoint au logement de la ville de Paris, le communiste Ian Brossat.


J.F

Tout
TF1 Info