Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

L'hiver devrait être préservé des coupures de courant, selon Olivier Véran

Publié le 4 janvier 2023 à 12h14
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Selon le porte-parole du gouvernement, la menace de coupures de courant cet hiver "semble s'écarter".
Toutefois, l'exécutif appelle particuliers et entreprises à poursuivre leurs efforts pour réduire leur consommation d'énergie.

Il y a plusieurs semaines, le gouvernement préparait les Français à d'éventuelles coupures de courant au cours de l'hiver, échafaudant avec les préfectures des scénarios et solutions pour les gérer au mieux. Mais alors que la consommation du pays a diminué et que les températures battent des records, la menace de coupures de courant parait s'éloigner, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Olivier Véran.

"Le risque de coupure cet hiver semble s'écarter, notamment du fait d'une reprise progressive du fonctionnement de nos centrales nucléaires, mais aussi en raison des conditions météorologiques, chacun aura pu le constater, mais aussi en raison de l'effort réalisé par l’État, les entreprises et l'ensemble des Français en matière de sobriété énergétique", a déclaré Olivier Véran. "C'est donc une nouvelle plutôt rassurante mais qui ne doit pas nous éloigner de notre objectif qui est celui de la sobriété énergétique", a-t-il ajouté. En effet, l'exécutif a appelé les "entreprises et les citoyens" à "maintenir les efforts sur les écogestes".

Lire aussi

Fin décembre, la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) Emmanuelle Wargon avait déclaré : "Jusqu'au 15 janvier, on sait qu'on n'aura pas de difficulté" pour couvrir les besoins de la population et des entreprises en électricité, grâce aux températures prévues, aux efforts de sobriété de tous et au redémarrage progressif de réacteurs nucléaires d'EDF. Au cours des quatre derniers mois, la consommation totale dans l'Hexagone a reculé de 9% par rapport à l'année précédente. "C'est vrai pour les entreprises, y compris les industriels, et c'est vrai pour les ménages", notait-elle. "Côté ménages, coté résidentiel, ça veut vraiment dire que les gens font attention et qu'ils anticipent l'augmentation des tarifs réglementés, qui sera de 15% en janvier pour le gaz et de 15% en février pour l'électricité", soulignait-elle. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info