Perquisitions, assignations à résidence, interpellations... Cazeneuve répond à ses détracteurs

Le service METRONEWS
Publié le 1 décembre 2015 à 18h09
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Les vidéos infos

Mardi, le ministre de l'Intérieur a tenu à préciser que les différentes mesures de l'État d'urgence s'appliquaient "dans le respect du droit". Concernant les échauffourées survenues avant la COP21, seuls "les individus violents" ont été assignés à résidence a-t-il déclaré. De son côté, Christian Jacob, président du groupe Les Républicains, ne comprend pas comment ces militants d’extrême gauche "on pu arriver" sur la place de la République dimanche.

Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info