Pic de pollution à Paris : Anne Hidalgo s’en prend à Valérie Pécresse

Publié le 11 décembre 2016 à 12h31
Pic de pollution à Paris : Anne Hidalgo s’en prend à Valérie Pécresse
Source : BERTRAND GUAY / AFP

RÉPARTIE - La maire de Paris a tenu à répondre dimanche aux accusations faites par la présidente de la Région Ile-de-France, qui rend la piétonnisation des voies de berges de Seine responsable du dernier pic de pollution.

Le bras de fer continue entre Anne Hidalgo et Valérie Pécresse autour de l’épineux dossier de la pollution en région parisienne. La maire (PS) de Paris a taclé dimanche dans les colonnes du JDD la présidente (LR) de la région Ile-de-France, pour qui le pic de pollution subi ces derniers jours dans la capitale s’explique par les effets de "la fermeture des voies sur berges (de la Seine) sur les embouteillages". 

"Madame Pécresse pense-t-elle sérieusement que la piétonnisation de 3,3 km d’autoroute urbaine au centre de Paris est responsable du nuage de pollution à Lyon, et dans le Grand Est, ou même à Paris ?", a rétorqué Anne Hidalgo dans le JDD ce dimanche. "La santé des citoyens vaut mieux que des polémiques politiciennes", assène-t-elle. 

Hidalgo veut la fin du diesel en France d’ici dix ans

"Madame Pécresse devrait se décider à agir dans ses domaines de compétences et s’occuper de la régularité des lignes de métro et de RER", tacle encore la maire de Paris, qui déplore par ailleurs le report de la sortie du diesel pour les bus franciliens, désormais fixée à 2029 (au lieu de 2025).  

L’édile de Paris en a profité pour rappeller son engagement à "éradiquer le diesel" de la capitale en 2020. Et elle va même plus loin ce dimanche : "Je souhaite l’interdiction totale du diesel dans l’Hexagone en 2025 !"

Le détail du plan anti-pollution de RoyalSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info