Le gouvernement Borne II

Polémique sur le mariage pour tous : la ministre Caroline Cayeux présente ses excuses pour des propos "inappropriés"

Aurélie Loek
Publié le 12 juillet 2022 à 17h35, mis à jour le 12 juillet 2022 à 18h00
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : TF1 Info

Interrogée sur son opposition au mariage pour tous et à ses propos tenus par le passé, qualifiant l'homosexualité de "contre-nature", la ministre Caroline Cayeux a dit maintenir ces propos mardi matin.
Face aux critiques, elle a finalement présenté ses excuses sur Twitter, les jugeant finalement "inappropriés".

Caroline Cayeux tente d'éteindre les braises allumées par ses propos tenus mardi matin. Interrogée sur Public Sénat sur ses précédentes positions lors du débat sur la loi autorisant le mariage pour tous et ouvrant l'adoption aux couples de même sexe en 2012, la ministre déléguée à la Cohésion des Territoires a suscité une forte polémique. Celle qui, à l'époque, avait jugé que cette réforme était un "caprice" et allait "contre la nature", a affirmé ce mardi qu'elle "assumait" les propos passés.

L'ancienne maire de Beauvais s'est également justifiée en expliquant, au sujet de ses positions sur l'homosexualité : "J'ai beaucoup d'amis parmi tous ces gens-là. Franchement, c'est un mauvais procès qu'on me fait. Ça m'a beaucoup contrarié." Une formulation, "ces gens-là", qui a suscité un tollé, notamment au sein de l'opposition de gauche. 

Toujours lors de son intervention sur Public Sénat, Caroline Cayeux a en outre assuré qu'elle n'avait jamais fait partie de la "Manif pour tous", qui organisait des manifestations contre l'ouverture du mariage homosexuel.

Lire aussi

"Beaucoup d'amis parmi tous ces gens-là"

Les déclarations de la ministre pas rassuré les défenseurs des droits des personnes LGBTQI+ et les réactions après l'interview ont finalement poussé l'intéressée à s'expliquer. Sur Twitter, Caroline Cayeux a indiqué regretter "profondément" ses propos, les jugeant finalement "naturellement inappropriés".

Dans le magazine gay Têtu, une pétition publiée ce mardi et signée par une cinquantaine de députés de gauche demande "le départ" de trois ministres, qu'ils accusent d'avoir un "passé Manif pour tous" et d'être des "LGBTQIAphobes notoires"

Le texte cible Caroline Cayeux, mais aussi Christophe Béchu, ministre de l'Écologie et de la transition énergétique, ainsi que Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, pour une participation à la Manif pour tous en 2012.


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info