10.000 forces de l'ordre supplémentaires durant le quinquennat, promesse tenue ?

Publié le 10 janvier 2022 à 18h51
Le gouvernement est en passe de tenir son engagement en matières d'effectifs de forces de l'ordre.
Le gouvernement est en passe de tenir son engagement en matières d'effectifs de forces de l'ordre. - Source : PATRICK HERTZOG / AFP

PROGRAMME - Emmanuel Macron s'était engagé à augmenter les effectifs dans la police et la gendarmerie au cours de son mandat. Les 10.000 postes annoncés sont en passe d'êtres pourvus, sous réserve toutefois que le budget 2022 soit appliqué scrupuleusement.

Que ce soit lors de la primaire des Républicains ou ces dernières semaines dans les discours des autres candidats à l'élection présidentielle, les questions relatives à la sécurité reviennent de manière chronique. Des sujets sur lesquels Emmanuel Macron pourrait être amené à devoir défendre son bilan s'il confirme sa volonté de briguer un second mandat au printemps.

Lorsqu'il a été élu en 2017, figurait dans son programme la promesse d'une augmentation des effectifs de police et de gendarmerie. 10.000 postes supplémentaires étaient ainsi annoncés. Bientôt 5 ans plus tard, le compte est en passe d'être atteint.

Un budget qui doit désormais être appliqué

La méthode la plus sûre pour suivre l'évolution des effectifs de forces de l'ordre reste la consultation des plafonds d'emploi définis dans les projets de loi de finances, ou de se pencher sur les documents qui rendent compte de l'exécution desdits projets de lois. Examiné par le Sénat, le projet de loi de finances 2022 comporte un volet dédié aux "sécurités". Le budget dessiné par le gouvernement "poursuit la trajectoire de hausse des dépenses de personnel constatée sur les précédents budgets, de 1,6 % pour la police nationale et de 1,1 % pour la gendarmerie nationale", peut-on lire.

Avant qu'un zoom soit effectué sur la question précise de postes supplémentaires. "L'année 2022", lit-on "devrait, à nouveau, être marquée par une hausse importante des effectifs de la police et de la gendarmerie nationales, conformément à la tendance constatée depuis 2015." Pour autant, "le nombre de créations de postes est cette année inférieur à celui des années précédentes. Ce dernier s'élèvera à + 185 ETP [équivalents temps plein, NDLR] pour la gendarmerie nationale (bénéficiant en priorité aux brigades territoriales] et à + 761 pour la police nationale." Ce qui est détaillé dans le schéma qui suit.

PLF 2022

Précisons que si le budget prévoit les recrutements nécessaires pour atteinte la barre des 10.000 postes supplémentaires, il faut encore qu'il soit respecté au cours de cette année 2022. Observons par ailleurs que le rapporteur glisse au passage un tacle au gouvernement puisqu'il souligne avoir déjà mentionné "à l'occasion de l'examen des précédents projets de loi de finances du quinquennat en cours, que ce plan n'était pas de nature à résoudre les difficultés des deux institutions, davantage marquées par un retard en matière d'investissement et de fonctionnement que de personnel". 

Un rapport de la Cour des comptes, datant de novembre 2021, notait que "la police nationale est confrontée depuis plusieurs années à des défis de sécurité majeurs et à des attentes fortes des citoyens". Elle a bénéficié "pour y faire face de moyens supplémentaires importants, comme en témoignent l’augmentation de 21% de sa masse salariale en dix ans et le concours accru de nouveaux acteurs de la sécurité (polices municipales, réservistes, sécurité privée)". Néanmoins, écrit la Cour, "les résultats qu’elle affiche, en termes de présence sur le terrain ou d’élucidation des faits de délinquance, ne connaissent pas d’amélioration significative, voire se détériorent". C'est ainsi que les travaux récents sur le sujet diligentés par l'institution "convergent vers l’idée que la solution à l’insuffisance de ces performances se trouve avant tout dans une meilleure utilisation et une gestion rénovée des ressources humaines de la police nationale".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info