8-Mai : de Paris et Lyon, des commémorations en deux temps pour Emmanuel Macron

par J.F.
Publié le 5 mai 2023 à 16h07, mis à jour le 8 mai 2023 à 6h47

Source : Sujet TF1 Info

Emmanuel Macron célèbre les commémorations du 78ᵉ anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 en deux parties ce lundi.
D'abord avec la traditionnelle cérémonie sur les Champs-Élysées à Paris dans la matinée, en présence notamment de Nicolas Sarkozy.
Puis à Lyon pour rendre hommage aux résistants et à Jean Moulin.

Rendre hommage à l'action de la résistance française à travers Jean Moulin. C'est ce que souhaite le chef de l'État, qui lundi présidera deux cérémonies de commémoration du 78e anniversaire du 8 mai 1945. Le matin, il restera à Paris pour un programme classique, autour de la statue du général de Gaulle, sur les Champs-Élysées et place de l'Étoile où il ravivera la flamme du Soldat inconnu. Puis l'après-midi, il prendra la direction de Lyon pour un "hommage à Jean Moulin, à la Résistance française et aux victimes de la barbarie nazie", à l'approche du 80e anniversaire de la disparition du résistant. 

Emmanuel Macron visitera la prison de Montluc, "emblématique par le nombre et le rayonnement des figures qui y ont été détenues", a fait savoir l'Élysée, citant également le résistant Raymond Aubrac, des intellectuels engagés comme Marc Bloch, et des otages et victimes innocentes du nazisme comme les enfants d’Izieu. Les 44 enfants juifs, réfugiés dans la colonie de la maison d'Izieu (Ain), furent raflés le 6 avril 1944 sur ordre de la Gestapo, déportés et assassinés dans les camps d'extermination nazis. Emmanuel Macron se rendra aussi dans la cellule où a passé une nuit Klaus Barbie, jugé en 1987 à Lyon pour crime contre l'humanité.

L'occasion de faire passer un message politique ?

Préfet de 1937 à 1940, premier président du Conseil national de la Résistance (CNR), Jean Moulin fut arrêté par la Gestapo le 21 juin 1943 à Caluire (Rhône) près de Lyon par le chef local de la Gestapo, Klaus Barbie. Affreusement torturé, il garda le silence et décéda des suites des blessures infligées, le 8 juillet 1943, en gare de Metz dans le train qui le conduisait en Allemagne.

"Le président de la République veut rappeler ce qui ne l’est pas assez à ses yeux :  le rôle de Jean Moulin dans la constitution du CNR, un rôle politique de première importance", a fait savoir son entourage. "Le CNR rassemble toutes les forces politiques de la résistance, de la gauche et de la droite." De quoi y voir un message adressé à ses opposants politiques ?

À noter que la Préfecture de police a interdit toutes les manifestations "revendicatives" ainsi que les rassemblements "non déclarés" lundi dans un large périmètre autour des Champs-Élysées. Selon les autorités, l'événement est "susceptible de constituer une cible privilégiée et symbolique pour des actes de nature terroriste"

Le chef de l'État ouvrira ici une année qui, au printemps et à l'été 2024, verra les célébrations se multiplier autour des 80 ans de la Libération de Paris et des Débarquements de Normandie et de Provence. 


J.F.

Tout
TF1 Info