"Il a un certain charisme" : les premières réactions des Français après la nomination de Gabriel Attal

par La rédaction de TF1info | Reportage Noé Gandillot, Jean-Pierre Feret
Publié le 9 janvier 2024 à 15h44

Source : JT 13h Semaine

Gabriel Attal a été nommé Premier ministre à seulement 34 ans, ce mardi 9 janvier 2024.
Du porte-parolat à l'Éducation, découvrez le parcours de ce fidèle de la première heure du président.

À 34 ans et dix mois, Gabriel Attal est jeune. Il est même le plus jeune Premier ministre de l'histoire. Un atout qui s'est donc révélé décisif dans le choix d'Emmanuel Macron. Mais pour vous, est-ce une qualité ou un défaut ? "Je le trouve un peu jeune pour un poste de Premier ministre", estime une passante. "Moi, j'ai très confiance en les jeunes, alors je me dis qu'il va faire quelque chose de bien", sourit une autre.

Une ascension fulgurante

Avec Gabriel Attal, Emmanuel Macron sait qu'il peut compter sur un fidèle de la première heure. Enfant, il faisait du théâtre et rêvait d'être une star de cinéma. Aujourd'hui, il se révèle un communicant hors pair à l'ascension fulgurante. Gabriel Attal a toujours été en avance. En 2018, à 29 ans seulement, il devient le plus jeune ministre de la IVe République. Dans la foulée, il est nommé porte-parole du gouvernement, puis ministre du Budget, et enfin ministre de l'Éducation nationale.

En cinq mois, avec un message d'autorité, il imprime sa marque rue de Grenelle en multipliant les coups médiatiques. Alors, l'ambitieux ministre de l’Éducation a-t-il les épaules pour Matignon ? "Ça changera rien du tout monsieur, je vous assure, ça sera pareil, pareil !", lance un passant devant notre caméra. "Il a un certain charisme, une certaine présence, un côté stable, est-ce que ça en fera un bon Premier ministre ? Pas si sûr", estime un autre.

Un nouveau Premier ministre qui assume sans détour son homosexualité. Il y a deux mois, lors d'une interview sur le harcèlement scolaire, il abordait librement le sujet.

À Matignon, Gabriel Attal aura désormais la charge d'incarner sa fonction avec la même fermeté qu'au ministère de l’Éducation, avec en ligne de mire les élections européennes dans cinq mois et les Jeux olympiques cet été.


La rédaction de TF1info | Reportage Noé Gandillot, Jean-Pierre Feret

Tout
TF1 Info