Pour Marine Le Pen, François Hollande n'a rien compris au "Frexit"

Le service METRONEWS
Publié le 29 juin 2016 à 11h40
Pour Marine Le Pen, François Hollande n'a rien compris au "Frexit"

POLITIQUE - Invitée sur le plateau de LCI ce mercredi matin, la présidente du FN a réitéré sa volonté d’organiser en France un référendum sur le modèle britannique et affirmé avoir lu dans le "Canard Enchaîné" que François Hollande n’avait pas compris ses motivations. Étonnant. Metronews a feuilleté l'hebdomadaire pour tenter d’en savoir plus.

Il n’aura pas fallu plus d’un Brexit à Marine Le Pen pour se revigorer. Plutôt discrète ces dernières semaines (certains lui prêtaient même quelques problèmes de santé), la présidente du Front national déborde d'énergie depuis le résultat du scrutin britannique. Voilà presque une semaine qu'elle et sa garde rapprochée multiplient les interventions médiatiques pour prôner une sortie de la France de l’Union européenne.

Invitée sur le plateau de LCI ce mercredi matin, cette dernière a réitéré ses intentions (pour ceux qui n’auraient pas compris) d’organiser dans un délai de "six mois", un "référendum sur la sortie de l’Union européenne", si elle était élue présidente de la République en 2017. Ceci avant de tacler François Hollande, qui selon ce qu’elle aurait lu dans le dernier numéro du Canard Enchaîné, n’aurait pas compris les enjeux du référendum voulu par le FN. "Il croyait que c’était un référendum sur la sortie de l’euro", soit de la zone euro. "Qu’il sorte de l’Elysée de temps en temps et qu’il s’intéresse un peu aux débats des Français parce que là, ça prouve la déconnexion totale du Président", a-t-elle asséné.

Hollande dernier des sots, ou Le Pen reine de l'exagération ? 

Difficile d’admettre que le chef de l’Etat n’ait pas saisi les ambitions du FN au sujet de l'UE, alors que le parti n'a jamais fait mystère de sa volonté de sortir des 27. Metronews a donc parcouru le Canard Enchaîné à la recherche de l’irréfutable preuve que notre président est bien le sot en "totale déconnexion" que décrit sa rivale. 

La réponse semble se trouver page 2, sous le titre "Le Pen à l’Elysée". Un cours texte dans lequel sont rapportés les propos de François Hollande racontant son entretien avec Marine Le Pen à l'Elysée le 25 juin. "Elle m’a dit qu’elle voulait un référendum sur la sortie de la France de l’Union européenne. Je lui ai fait remarquer que jusqu’à présent, elle ne souhaitait qu’une sortie de l’euro".

Des propos que Marine Le Pen a décidé un peu facilement de prendre au pied de la lettre, la présidente du FN ayant plus d'une fois demandé "solennellement" la tenue d'un référendum sur la sortie de l'UE. On imagine mieux François Hollande se référer, à ce moment-là, à l’objectif du Front national de rétablir le franc, "notre souveraineté monétaire", comme l’a appelé Florian Philippot dans On n’est pas couché le 4 juin .

A LIRE AUSSI
>>  Brexit : ravi, le Front national réclame maintenant un Frexit

>>  "L'Union européenne, c'est l'URSS" : le nouveau leitmotiv du FN après le Brexit >> EN DIRECT - Les Britanniques choisissent le Brexit à près de 52% >> Ce que le Brexit changerait pour... l'économie britannique (et celle des autres)


Le service METRONEWS

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info