Inflation : les prix s'envolent

Pouvoir d'achat : Elisabeth Borne explique sur TF1 les mesures envisagées pour les Français

Léa COUPAU
Publié le 6 juillet 2022 à 21h50, mis à jour le 7 juillet 2022 à 6h03
JT Perso

Source : TF1 Info

La Première ministre Elisabeth Borne était, ce mercredi 6 juillet, l'invitée exceptionnelle de TF1.
Elle a notamment insisté sur les mesures de pouvoir d'achat qu'allait mettre en place le gouvernement dans les prochaines semaines.

Face à l'inflation et à la hausse des prix, Elisabeth Borne fait savoir que le gouvernement ne reste pas sans rien faire. Invitée ce mercredi sur TF1, après son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, la Première ministre dresse la liste de l'ensemble des mesures que l'exécutif compte mettre en place pour "protéger" le pouvoir d'achat des Français.

La ristourne carburant jusqu'à la fin de l'été

Parmi elles, la ristourne du carburant. Entrée en vigueur le 1er avril pour une fin supposée le 31 juillet, la remise de 15 à 18 centimes par litre sera bel et bien maintenue "d'ici à la fin de l'été", a assuré la cheffe du gouvernement. Elle confirme, par ailleurs, être "en train, avec le gouvernement, de préparer une mesure spécifique" pour celles et ceux qui utilisent de "manière intensive leur voiture dans le cadre de leur travail."

Se fera-t-elle sous la forme d'une indemnité kilométrique ? Il est encore trop tôt pour le dire. "Il faut être conscient qu'on mobilise beaucoup d'argent finalement pour subventionner des énergies fossiles", concède-t-elle.

Face aux prix de l'alimentaire, la Première ministre rappelle l'arrivée d'une "aide d'urgence à la rentrée" pour les Français aux revenus les plus modestes. Ce dispositif exceptionnel offrira 100 euros par foyer, auxquels s'ajouteront 50 euros par enfant à charge, a-t-elle ajouté, précisant que l'aide était différente du chèque alimentation dont le "travail est encore en cours".

La Première ministre a également demandé aux entreprises qui le peuvent d'augmenter les salaires de leurs employés. Le gouvernement "agit pour protéger le pouvoir d'achat des Français, mais il faut que les entreprises prennent leur part de responsabilité", a insisté l'ancienne ministre du Travail. Et de poursuivre : "J'invite donc celles qui le peuvent financièrement à augmenter les salaires ou à mobiliser les primes de pouvoir d'achat", soulignant que le projet de loi sur le pouvoir d'achat permettrait aux entreprises "de tripler le plafond de ces primes".

Lire aussi

Avec ce nouveau paquet "de l'ordre de 20 milliards d'euros", "on agit fortement pour protéger le pouvoir d'achat des Français", a martelé Elisabeth Borne.


Léa COUPAU

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info