Verif'

Pouvoir d'achat : est-il vrai que la France est le pays "qui paie le plus cher son électricité" ?

Publié le 29 mars 2022 à 19h18, mis à jour le 31 mars 2022 à 12h54
Pouvoir d'achat : est-il vrai que la France est le pays "qui paie le plus cher son électricité" ?
Source : iStock

Le candidat écologiste a regretté, ce mardi sur LCI, que la France soit le pays européen à payer son électricité "le plus cher".
Selon nos informations, Yannick Jadot faisait référence au prix de marché de l’électricité sur le marché du gros.
Cet indicateur ne rend pas compte de la réalité des prix pour les consommateurs.

L'éventualité de voir une centrale à charbon reprendre son activité le fait sursauter. Yannick Jadot s'est étonné, ce mardi 29 mars, que le gouvernement envisage de redémarrer la centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle) dès l'hiver prochain. Comme expliqué sur LCI, l'enjeu pour le candidat à l'Élysée est, au contraire, "d'investir dans les bonnes solutions" et de "sortir de nos dépendances aux énergies fossiles". D'autant que celles-ci pèsent sur le porte-monnaie des Français, selon l'eurodéputé pour qui "la France est aujourd'hui celle qui paie le plus cher son électricité". Une affirmation étonnante, que nous avons vérifiée.

L'explosion des prix sur "le marché du gros"

Pour ce faire, nous nous sommes tournés vers les données d'Eurostat, le service chargé des statistiques de l'Union européenne pour la Commission. Les derniers chiffres disponibles, portant sur le premier semestre de 2021, montrent que les Français sont loin d'avoir la facture la plus salée. Pour les clients "résidentiels" - les particuliers - le kilowattheure (kWh) était vendu 0,1933 euro. Soit, 12% de moins que la moyenne européenne, derrière des pays comme l'Allemagne, la Belgique, ou encore l'Italie. Même constat pour les "non-résidentiels" (les entreprises).

Alors, à quoi faisait référence le candidat d'EELV à la présidentielle sur notre plateau ? Interrogé par nos soins, son équipe nous renvoie vers un article du Figaro, paru ce mardi. On y découvre en effet une explication sur les raisons de l'envolée des prix de l'électricité en France, illustrée d'une carte des prix au niveau Européen. Sur celle-ci, l'Hexagone apparaît très clairement comme le pays où l'électricité est la plus coûteuse. Les chiffres, que l'on retrouve sur le site du Réseau de transport d'électricité, donnent un prix du MWh à 272 euros en France, contre 244 en Allemagne et 242 en Belgique.

Un marché français protégé

Seulement, cette carte ne représente que les prix sur le "marché du gros". Or, les consommateurs français sont protégés des variations de ces prix, grâce au "tarif régulé de vente", décidé par la Commission de régulation de l'énergie. Grâce à ce dispositif, EDF fourni une partie de sa production (100 térawattheures) à ses concurrents sur le marché français, à des prix fixes. Ceux-ci sont indépendants des aléas des marchés. Quant au reste de la production française, il va ensuite sur ce "marché du gros". Et là, le prix est dépendant des lois de l'offre et de la demande.

Si le prix de l'électricité sur ce marché très spécifique est bel et bien élevé actuellement, et notamment parce que les centrales nucléaires ne produisent pas assez d'énergie en France, reste que ces tarifs-là ne sont pas représentatifs de l'ensemble du marché de l'électricité du pays.  

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info