Pouvoir d'achat, retraites, immigration : Emmanuel Macron sur France 2 pour redonner un cap à son quinquennat

J.F
Publié le 26 octobre 2022 à 12h30
JT Perso

Source : LCI MIDI

Le président de la République est l'invité de "L'Événement", ce mercredi soir sur France 2.
Au cours de cet entretien d'une heure, Emmanuel Macron abordera les questions de politique intérieure : pouvoir d'achat, salaires, immigration ou encore retraites.

Il y a quinze jours, il était l'invité de "L'Événement", sur France 2, pour évoquer les questions internationales. Ce mercredi, le président de la République répondra de nouveau aux questions de Caroline Roux, mais cette fois sur des questions de politique intérieure. Emmanuel Macron devrait être interrogé sur les défis nationaux - pouvoir d'achat et salaires, retraites, réindustrialisation, services publics de santé et immigration, a précisé la chaîne - et l'absence de majorité à l'Assemblée nationale.

Depuis plusieurs mois, les Français sont frappés de plein fouet par l'inflation, causée par l'envolée des prix de l'énergie due notamment à la baisse des livraisons de gaz décrétées par la Russie en réaction aux sanctions européennes. Ils viennent aussi de connaître des semaines de pénurie d'essence, en raison de débrayages dans les dépôts et raffineries en France. Emmanuel Macron devrait ainsi défendre la mise en place du bouclier tarifaire, et rappeler que le gouvernement a réussi à maintenir l'inflation au niveau le plus bas de la zone euro.

Le chef de l'État devrait également être interrogé sur les salaires, alors que les syndicats et la gauche réclament leur augmentation, mais que le gouvernement ne s'y résout pas, préférant agir sur le pouvoir d'achat. Il pourrait aussi avoir un mot sur son refus de taxer les superprofits (même s'il estime l'avoir fait en mettant en place une taxe sur les énergéticiens) ou les superdividendes (un amendement avait été voté en ce sens à l'Assemblée nationale, mais l'exécutif ne l'a pas retenu dans son budget).

Lire aussi

Donner un cap

Le sujet de l'immigration est aussi revenu en force après le meurtre de la petite Lola par une Algérienne en situation irrégulière, et l'exécutif est apparu sur la défensive, face au faible nombre de renvois d'étrangers ayant obligation de quitter le territoire français ("OQTF").

Le président devrait également être interrogé sur sa réforme des retraites, dont les contours restent flous, ou sur les débats de société comme la fin de vie, sujet qu'il a abordé avec le pape lundi dernier, et les services publics de santé, alors que l'exécutif a annoncé il y a deux jours un "plan d'action" pour la pédiatrie.

Selon le président de l'institut Elabe Bernard Sananès interrogé par l'AFP, "l'enjeu essentiel, c'est de montrer qu'il garde un cap et de dire quelle sera la marque de fabrique de ce quinquennat, qui pour l'instant apparaît difficilement lisible". Le chef de l'État devra enfin s'expliquer sur sa méthode, entre concertation et passage en force, par exemple à l'Assemblée nationale avec le déclenchement de plusieurs 49-3. 


J.F

Tout
TF1 Info