Élection présidentielle 2022

À quoi ressemblerait la VIe République souhaitée par Jean-Luc Mélenchon ?

Justine Faure
Publié le 20 mars 2022 à 9h50
JT Perso

Source : TF1 Info

S'il est élu président de la République, Jean-Luc Mélenchon souhaite mettre fin à la "monarchie présidentielle" entretenue, selon lui, par la Ve République, et instaurer la VIe République.
Une marche est organisée par le candidat, ce dimanche à Paris.
Comment la mettrait-il en place, et quels seraient les changements par rapport au régime actuel ?

"Le peuple, et lui seul, doit être souverain", écrit Jean-Luc Mélenchon dans l'introduction de son programme présidentiel. Puisque les institutions de la Ve République ne le permettent pas, estime-t-il, et renforcent le "pouvoir solitaire" et la "monarchie présidentielle", le candidat Insoumis a fait de l'instauration d'une VIe République l'une de ses principales revendications, et ce depuis plus de dix ans. Ce dimanche 20 mars, comme en 2012 et 2017, il défile entre la place de la Bastille et la place de la République, à Paris, pour une VIe République. En quoi consiste son projet ?

Il l'explique dans le premier chapitre de son programme, signe de l'importance du sujet pour le candidat. Dès son élection, Jean-Luc Mélenchon proposerait aux Français, par référendum, d’engager la rédaction d’une nouvelle Constitution et de désigner pour cela une Assemblée constituante. Les membres seraient en partie élus et en partie tirés au sort, mais aucun parlementaire des anciennes assemblées ne pourrait y siéger. Ses travaux se dérouleraient sur deux ans, en 2023 et 2024. 

À l’issue des travaux, la Constitution serait soumise par référendum aux citoyens français. En cas de vote négatif, elle reprendrait ses travaux. Avant son application, Jean-Luc Mélenchon nommerait un gouvernement d'Union populaire et appliquerait les autres grandes mesures de son programme dans le cadre de l'actuelle Constitution. 

Lire aussi

Donner plus de pouvoirs au peuple

Jean-Luc Mélenchon souhaite que le nouveau régime institué par la VIe République soit un régime parlementaire stable (contrairement à la IVe), où l’exécutif est responsable devant le Parlement et élu à la proportionnelle intégrale, afin d'être réellement représentatif. L’Assemblée nationale serait élue au scrutin proportionnel départemental. Les procédures de "vote forcés", comme l'article 49.3, qui permet l'adoption d'une loi sans vote, seraient abolies.

Dans ce nouveau régime où le président de la République aurait moins de pouvoirs, le peuple en aurait plus. Le député des Bouches-du-Rhône veut que les administrés puissent proposer ou abroger une loi, modifier la Constitution ou révoquer un élu qui ne tiendrait pas ses engagements via l'instauration d'un référendum d'initiative citoyenne (RIC). Jean-Luc Mélenchon adopterait également le vote à 16 ans, reconnaîtrait le vote blanc et instaurerait le vote obligatoire. 


Justine Faure

Tout
TF1 Info