Élection présidentielle 2022

À quoi va ressembler la "campagne TER" d'Arnaud Montebourg

La rédaction de LCI, avec le service politique de TF1/LCI
Publié le 15 septembre 2021 à 18h06
Arnaud Montebourg, en octobre 2017.

Arnaud Montebourg, en octobre 2017.

Source : JEFF PACHOUD / AFP

PRÉSIDENTIELLE 2022 - Le candidat Arnaud Montebourg a prévu d'effectuer plusieurs fois par semaine des trajets en TER pour aller à la rencontre des Français dans les "sous-préfectures" et les villes moyennes.

Arnaud Montebourg s'est lancé dans la campagne pour l'élection présidentielle avec l'objectif de défendre la France des "sous-préfecture". Une France "écrasée économiquement, oubliée politiquement mais débordante d’envie et sans laquelle rien ne se relèvera", a-t-il déclaré le 4 septembre dernier lors de son discours de candidature. Et pour aller à la rencontre de ses habitants, il privilégie le train, et plus précisément le TER.

L'ancien ministre de l'Economie a effectué son premier déplacement de campagne dans la ligne reliant Château-Thierry à Epernay. "Lors de cette campagne TER je viens à votre rencontre. Nous échangeons, sans filtre, le temps d'un voyage, sur notre pays et sur les propositions de mon projet", a-t-il tweeté pour expliquer sa démarche.

Selon les informations de LCI, à chaque déplacement en train le candidat s’arrêtera deux à trois fois dans des sous-préfectures et des villes moyennes, et lancera ce qu'il appelle Le Forum Improvisé (LFI). Arnaud Montebourg s'installera sur une place, dans une rue, et armé d'un micro discutera d'un thème avec les passants. Il devrait répéter ces déplacements partout en France, deux à trois fois par semaine.

Lire aussi

Arnaud Montebourg a toujours misé sur l'originalité pour faire parler de lui. En 2011, déjà, pour la campagne à la primaire de la gauche, il s'installait dans l'espace public muni d'un kakémono et d'un micro pour des "stand-up" qui prenaient parfois des airs de one man show. Outre leur originalité, ces méthodes sont également peu coûteuses pour le candidat qui a déjà fait part de ses problèmes d'argent pour mener à bien son combat.


La rédaction de LCI, avec le service politique de TF1/LCI

Tout
TF1 Info