Élection présidentielle 2022

De Gaulle, Mitterrand, Sarkozy, Macron... Quel président a annoncé sa candidature le plus tard ?

Idèr Nabili
Publié le 3 mars 2022 à 15h42, mis à jour le 4 mars 2022 à 1h22
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron va officialiser son intention de briguer un second mandat ce jeudi soir dans une lettre aux Français.
À 38 jours du premier tour, le chef de l'État met fin à un faux suspense.
Seuls De Gaulle et Mitterrand avaient annoncé leur candidature plus tardivement parmi les présidents de la Ve République.

Le compte à rebours est lancé. Dans 38 jours, les Français seront appelés aux urnes pour le premier tour de l'élection présidentielle. Parmi les bulletins disponibles, l'un sera bien au nom d'Emmanuel Macron. Le chef de l'État doit annoncer sa candidature ce jeudi soir dans une lettre aux Français, publiée dans la presse quotidienne régionale. Occupé par la gestion de la crise du Covid-19, focalisé sur la guerre en Ukraine, le président de la République aura laissé traîner le suspense plus longtemps que la plupart de ses prédécesseurs. Emmanuel Macron devient ainsi le troisième président de la Ve République en exercice à s'annoncer le plus tard.

Premier à tenter de se faire réélire depuis l'entrée en vigueur de ce régime politique, Charles de Gaulle avait fait patienter les Français un peu plus longuement. Le 4 novembre 1965, au cours d'une allocution, le premier président de la Ve République avait annoncé vouloir "poursuivre sa tâche", à 33 jours du premier tour.

Deux décennies plus tard, en 1988, François Mitterrand avait clarifié ses intentions dans les mêmes délais. Au cours d'une interview télévisée, le socialiste avait sobrement répondu "oui" à la question "êtes-vous candidat ?", posée à 33 jours du premier tour.

Deux mois de campagne pour Chirac et Sarkozy

En revanche, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy avaient privilégié une campagne plus longue. En 1981, au cours d'une allocution prononcée aux côtés de sa femme à 56 jours du premier tour, "VGE" avait "décidé de (se) présenter à l'élection présidentielle pour un septennat nouveau".

Jacques Chirac, lui, avait été le chef de l'État le plus pressé de repartir en campagne. Le 11 février 2002, à 69 jours du premier tour, l'ancien maire de Paris s'était rendu à Avignon pour officialiser sa candidature "au milieu des Français". Dix ans plus tard, Nicolas Sarkozy avait choisi le JT de TF1 pour annoncer son intention de briguer un nouveau mandat, à 67 jours du premier tour.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info