Élection présidentielle 2022

"Les Français ont droit à un débat éclairé" : le patron des députés LR défie Éric Zemmour

Justine Faure, avec le service politique de TF1/LCI
Publié le 29 septembre 2021 à 13h33
"Les Français ont droit à un débat éclairé" : le patron des députés LR défie Éric Zemmour

Source : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

CONFRONTATION - Pour permettre aux Français de "comprendre ce qui différencie la droite républicaine d'Éric Zemmour", le patron des députés LR, Damien Abad, propose au polémiste de débattre. En réponse, ce dernier ironise.

"Au vu de l’importance des prochaines échéances électorales et devant la nécessité d’offrir aux Français un choix éclairé, je vous invite, en la présente, à confronter nos convictions au cours d’un débat." Dans un courrier daté du mercredi 29 septembre, le patron des députés LR, Damien Abad, propose au polémiste Éric Zemmour de confronter leurs idées.

"J'entends ici ou là qu'Éric Zemmour aurait des convictions en partage avec la droite républicaine. Je l'invite à s'y confronter en débattant ensemble", explique le député de l'Ain dans un communiqué. "Si Éric Zemmour se rêve en tsunami populiste, Les Républicains seront une digue infranchissable. La France n'a rien à voir avec le pétainisme ou l'extrême droite", a-t-il souligné. "Les Français ont droit à un débat éclairé pour comprendre ce qui différencie la droite républicaine d’Éric Zemmour. Mon groupe parlementaire formule des propositions depuis près de 5 ans. Je suis prêt à les défendre face à Éric Zemmour", conclut-il. 

"Nous voulons casser ses éléments de langage, sa petite musique sur le RPR, l'idée qu’il revendique cet héritage alors que nous n'avons rien à voir avec lui", a expliqué l'entourage de Damien Abad à LCI, alors qu'Éric Zemmour se voit comme un héritier du Rassemblement pour la République et veut s'adresser "aux orphelins du RPR". "Il ne faut pas le prendre sur les valeurs, mais sur ses propositions. (...) Nous devons arrêter de nous affaiblir, de courber l’échine. Nous ne pouvons pas le laisser prospérer sans rien faire !" 

Lire aussi

Les proches du député expliquent aussi que cette proposition est une protestation aux propos tenus par le député européen LR François-Xavier Bellamy, qui s'est dit ouvert à une participation d'Éric Zemmour au congrès du parti qui doit désigner son candidat à la présidentielle, le 13 octobre. Une proposition à laquelle le patron du parti Les Républicains, Christian Jacob, ne semble pas s'associer : "On l'a toujours dit, il n'est pas dans notre famille politique, il n'a rien à faire dans le cadre de notre sélection pour un candidat", a-t-il assuré mardi.

En milieu de journée, le polémiste a répondu à Damien Abad avec ironie sur Twitter, lui demandant s'il se proposait parce que son "patron" Xavier Bertrand n'osait pas le faire. Or Xavier Bertrand, favori pour l'investiture LR pour l'élection présidentielle, n'a plus aucunes responsabilités au sein des Républicains, parti dont il n'est même plus membre depuis 2017.

Une initiative solitaire ?

L'initiative de Damien Abad, elle, ne fait pas l'unanimité au sein du parti. L'entourage du candidat à la présidentielle Eric Ciotti - qui s'est dit prêt à voter pour Éric Zemmour plutôt qu'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle - a précisé à LCI que Damien Abad n'avait pas fait part de ses intentions aux autres membres du parti lors du bureau politique qui s'est tenu mardi, et a jugé sa démarche "présomptueuse" et "malsaine""Cela va créer de la connivence, car ils seront d'accord sur beaucoup de choses, c’est de la folie. Nos électorats sont proches", a-t-il estimé. Toujours selon cette source, il ne faut pas "ostraciser" Éric Zemmour qui "dit des vérités" et "des choses qui parlent aux gens". "Le victimiser, ça le sert à mort."


Justine Faure, avec le service politique de TF1/LCI

Tout
TF1 Info