Élection présidentielle 2022

Quel programme va présenter le président-candidat Macron ce jeudi ?

Justine Faure
Publié le 17 mars 2022 à 11h10, mis à jour le 17 mars 2022 à 12h13
JT Perso

Source : TF1 Info

Emmanuel Macron présente ce jeudi lors d'une conférence de presse son programme de candidat à la présidentielle.
Si peu d'éléments ont fuité, quelques mesures et indices ont déjà été communiqués et dévoilés par le chef de l'État lui-même ou des membres de la majorité.
Parmi eux, le report à 65 ans de l'âge de départ à la retraite, la suppression de la redevance télé ou le versement automatique des prestations sociales.

La conférence de presse sera longue. Alors que ses adversaires regrettent qu'Emmanuel Macron refuse le débat avant le premier tour de l'élection présidentielle, ce jeudi, il se confrontera aux questions des journalistes à l'occasion de la présentation de son projet d'une centaine de mesures. Ce dernier sera également dévoilé dans un cahier d'une vingtaine de pages diffusé en fin de semaine. Sur la base de ce que lui ou les membres de la majorité ont déjà déclaré, à quoi pourrait ressembler le programme du président-candidat Emmanuel Macron ?

Ce mercredi soir, Le Figaro a indiqué que le chef de l'Etat proposerait une baisse des droits de succession avec l'augmentation de l'abattement sur les successions en ligne directe à 150.000 euros contre 100.000 euros actuellement, tout en élargissant le régime des héritiers en ligne directe aux enfants des conjoints. Et pour les successions en lignes indirectes, il suggère de porter l'abattement à 100.000 euros sur les petites et moyennes successions.

En début de semaine, plusieurs membres de la majorité ont révélé quelques indices. Mardi sur France 2, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait indiqué que le candidat Macron pourrait conditionner le versement du RSA à un minimum d'activité, selon une logique "des droits et des devoirs"

La veille, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand avait indiqué qu'un versement automatique des prestations sociales sur le modèle du prélèvement à la source "sera mis en œuvre" en cas de deuxième mandat d'Emmanuel Macron. En 2017, le volet "lutte contre la pauvreté" d'Emmanuel Macron prévoyait déjà que toutes les prestations (APL, RSA, prime d’activité, etc.) soient versées "automatiquement le même jour du mois, un trimestre au plus tard après la constatation des revenus, pour que chacun puisse toucher aussi vite que possible ce à quoi il a droit".

Redevance, retraites et école du futur

Avant cela, le président de la République avait annoncé son intention de supprimer la redevance télé, de tripler la "prime Macron", de donner un "chèque alimentaire" pour aider les moins favorisés à accéder à "une alimentation de qualité", de remettre les mathématiques dans le tronc commun au lycée, de permettre aux foyers modestes d'acquérir en leasing une voiture électrique. 

Sur l'éducation, il a également, sans préciser les contours, fait part de son souhait de donner la priorité "à l’école et à nos enseignants", via des "écoles du futur" donnant plus d'autonomie et de liberté aux directeurs d'établissements. Il veut aussi donner plus de place aux entreprises dans les lycées professionnels et lors de séances d'orientation au collège, mettre en place 30 minutes de sport quotidiennes en primaire.

Surtout, il a déjà annoncé une réforme des retraites avec le report de l'âge du départ à la retraite à 65 ans et la suppression d'une partie des régimes spéciaux.

Lire aussi

Lors d'une réunion publique tenue la semaine dernière à Poissy, le chef de l'État a dit vouloir proposer "quatre grands pactes" aux Français : un "pacte européen" pour défendre l'Europe et sa sécurité, un "pacte entre les générations" (éducation, santé, autonomie), un "pacte productif" (emploi et réindustrialisation) et un "pacte républicain" (immigration, laïcité, sécurité et intégration).


Justine Faure

Tout
TF1 Info