Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Léa LUCAS avec AFP
Publié le 6 décembre 2021 à 6h35, mis à jour le 6 décembre 2021 à 11h11

Source : TF1 Info

TENSIONS - Alors qu'il déambulait dans une foule en liesse avant son discours, Éric Zemmour a été empoigné par un participant, aussitôt exfiltré par les agents de sécurité. Blessé au poignet selon son entourage, qui assure qu'il s'est vu prescrire neuf jours d'ITT, le candidat à la présidentielle a porté plainte.

L'altercation n'est pas passée inaperçue. Selon son entourage, Éric Zemmour a été blessé au poignet après qu'un participant de son premier grand meeting, organisé dimanche à Villepinte (Seine-Saint-Denis), l'a empoigné quelques secondes avant le début de son discours. Le candidat à la présidentielle s'est vu prescrire neuf jours d'incapacité totale de travail (ITT) par un médecin, a indiqué Antoine Diers, porte-parole de son nouveau parti "Reconquête".

Selon son avocat, contacté par LCI, Éric Zemmour a porté plainte contre X pour violences au commissariat de Villepinte. À noter que pour une ITT supérieure à huit jours, la peine peut aller jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

Le porte-parole a ensuite salué le "courage" de l'homme politique de 63 ans qui tenait son premier meeting de campagne, ponctué par des tensions et des violences. Outre cet assaut, une équipe de l'émission "Quotidien" a été huée par le public puis mise à l'abri, tandis que des militants de SOS Racisme, menant une action qualifiée de "non violente", ont aussi été agressés par des participants. Cinq ont été blessées, dont deux immédiatement pris en charge par les pompiers.


Léa LUCAS avec AFP

Tout
TF1 Info