Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : Éric Zemmour "facilite la tâche" d'Emmanuel Macron, estime Louis Aliot

L.C
Publié le 19 décembre 2021 à 16h05
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Le Grand Jury

PRÉSIDENTIELLE - Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche, Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan, estime qu'Éric Zemmour "facilite la tâche" d'Emmanuel Macron en vue de l'élection présidentielle 2022.

Marine Le Pen doit-elle craindre la dynamique Éric Zemmour ? L'ancien polémiste, souvent à jeu égal avec la candidate du Rassemblement National dans les sondages, pourrait lui empêcher d'accéder au second tour. Raflant peu à peu une partie des électeurs d'extrême droite, le néo-candidat n'hésite pas, dans la foulée de sa rivale, à récupérer les déçus du Congrès LR. Mais en attendant de récolter les voix, une autre prétendante à l'Élysée profite de ce duel, c'est Valérie Pécresse.

"Tu es en train de diviser le camp national"

Invité au Grand Jury pour LCI-Le Figaro-RTL, Louis Aliot accuse le coup. Même si, "le principal ennemi du parti" reste "le gouvernement et Emmanuel Macron", le polémiste inquiète l'élu de Perpignan. "Dans les sondages, Marine Le Pen fait jeu égal avec le Président de la République, elle le devance même parfois. Mais quand vous avez Éric Zemmour dans le lot, Marine Le Pen baisse mécaniquement, ce qui permet d'abaisser le seuil à l'accession au second tour et ainsi de permettre à une Valérie Pécresse d'être compétitive", analyse-t-il.

Début décembre, selon notre dernier sondage Ifo-Fiducial pour LCI et Le Figaro, la candidate Les Républicains arrivait au coude-à-coude avec à Marine Le Pen, toutes deux créditées à 17%, juste derrière un Emmanuel Macron (25%) pas encore candidat. Éric Zemmour, lui, décrochait 13% d'intentions de vote.

Lire aussi

Pour le porte-parole du Rassemblement National, Éric Zemmour "facilite la tâche" d'Emmanuel Macron et il n'hésite pas à l'interpeller directement. "Tu es en train de diviser le camp national et de faire le jeu du système que tu prétends combattre", tance-t-il.

Immigration, sécurité... sur tous les sujets, le candidat de la "Reconquête" - du nom de son mouvement - "ne dit rien de plus que ce qu'on ne dit", insiste Louis Aliot. "Cela fait 30 ans qu'on dit exactement les mêmes choses." Alors pour récupérer ceux qui "sont partie bille en tête derrière Éric Zemmour", le maire de Perpignan croit en la campagne de terrain. "Il a déboulé dans cette élection en faisant un certain nombre de déclarations fracassantes, mais maintenant, les électeurs se posent des questions."

Main tendue à Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan

Autre levier pour pouvoir espérer atteindre une seconde fois le second tour, "faire le grand pas du rassemblement", assume Louis Aliot. Et pourquoi pas en s'unissant avec d'autres candidats ? Sur le plateau de LCI, le vice-président du Rassemblement National appelle Nicolas Dupont-Aignan et Jean Lassalle, eux aussi dans la course à l'Élysée, à soutenir Marine Le Pen. Un choix qu'avait déjà fait le chef de "Debout la France" en 2017. 

"Jean Lassalle (qui avait récupéré 1,2% des voix lors du dernier scrutin, ndlr) est bienvenu pour soutenir notre candidature. C'est quelqu'un qui a des valeurs, qui défend des traditions et même s'il y a des sujets qui nous éloignent, beaucoup nous rassemblent", comme l'agriculture, l'économie de montagne ou le tourisme, évoque le maire du Perpignan. Reste encore à récupérer les 500 parrainages d'élus locaux nécessaires pour participer à l'élection, ce quià en croire Louis Aliot, n'est pas une mince affaire.


L.C

Tout
TF1 Info