Eric Zemmour, de polémiste à candidat à la présidentielle

Présidentielle 2022 : Zemmour tance Le Pen et qualifie le débat LR de "réunion d'alcooliques anonymes"

Vincent Michelon, avec le service politique TF1/LCI
Publié le 12 novembre 2021 à 17h47
JT Perso

Source : TF1 Info

PIQUES - En marge de son déplacement à Bordeaux, vendredi 12 novembre, le polémiste Eric Zemmour, qui accuse un tassement dans les sondages, a renouvelé ses attaques contre Marine Le Pen et écorché les candidats de droite.

Alors qu'Eric Zemmour semble plafonner, voire reculer légèrement dans les sondages, il s'est livré vendredi à l'une de ses activités préférées depuis la rentrée : s'en prendre à sa concurrente directe, Marine Le Pen, tout en écorchant les candidats de la droite. 

En déplacement à Bordeaux vendredi 12 novembre, le polémiste a fustigé la candidate du RN, tout en déclarant sa flamme aux électeurs de cette dernière. "Avec Marine Le Pen, nous n'avons pas les mêmes centres d'intérêt", a-t-il moqué. "Elle, c'est les chats, moi, c'est les livres."

Quant aux électeurs du RN : "ils m'aiment. Ils achètent mes livres, regardent mes émissions. J'ai un lien d'affection et de respect pour eux. Ce sont des personnes valeureuses et admirables. Mon but est de les sortir de cet enfermement politique."

Lire aussi

Le débat LR, "réunion d'alcooliques anonymes"

Eric Zemmour a également dédié ses piques à sa seconde cible privilégiée, Les Républicains, dont il rêve là encore d'aspirer les électeurs. Revenant sur le premier débat LR organisé lundi dernier sur LCI en vue du congrès de la droite début décembre, qui doit départager les prétendants, le polémiste a parlé d'une "réunion d'alcooliques anonymes qui nous expliquent comment sortir de l'alcoolisme". "Une réunion de notables centristes", dont seul "l'ami Ciotti a tiré son épingle du jeu", a-t-il ajouté, affichant ainsi à nouveau sa proximité avec le député LR des Alpes-Maritimes. 

Eric Zemmour, régulièrement attaqué pour ses propos misogynes, a réservé l'une de ses attaques à Valérie Pécresse... Qu'il a qualifiée de "Juppé en jupons"

Le polémiste a enfin évoqué son hypothétique déclaration de candidature, assurant que celle-ci devrait être "efficace, pertinente, percutante pour que des millions de gens sachent" qui il est. Avant d'assurer : "Ce qu'ils aiment chez moi, les Français, c'est que je leur parle sans filtre."


Vincent Michelon, avec le service politique TF1/LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info