Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : ce qu'il faut savoir sur les 500 parrainages, dont le dépôt commence jeudi

A Lo.
Publié le 25 janvier 2022 à 17h58

Source : JT 13h Semaine

À partir du jeudi 27 janvier, 42.000 élus ont cinq semaines pour adresser leur parrainage au Conseil constitutionnel.
Au moins 500 signatures sont nécessaires pour permettre aux candidats de se présenter à l'élection présidentielle.
La liste officielle des candidatures sera publiée le 7 mars.

C'est une étape qui angoisse plus d'un candidat. À partir de jeudi, la course au parrainage pour la présidentielle 2022 sera officiellement lancée. Les différents aspirants à l'Élysée auront alors jusqu'au 4 mars pour recueillir au moins 500 parrainages à prétendre officiellement à la présidence de la République, a détaillé mardi le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, lors d'une conférence de presse. 

Jeudi sera également publié le décret de convocation des électeurs, qui précise les dates et pourquoi les citoyens français sont amenés à voter et qui doit être adopté la veille en Conseil des ministres.

La date butoir du 4 mars

Concernant les parrainages, les 42.000 élus, dont environ 34.000 maires, habilités à parrainer un candidat, vont devoir transmettre, à partir du 27 janvier, leur soutien au Conseil constitutionnel. Celui-ci devra se faire par voie postale exclusivement, le dépôt direct au siège du Conseil n'étant pas autorisé. Les parrainages seront par ailleurs publiés au fur et à mesure, le mardi et le jeudi, sur Internet.

Le courrier de parrainage devra arriver avant le 4 mars 18 heures. Une exception sera toutefois faite pour les Outre-mer et l'étranger, avec la possibilité de déposer les signatures "auprès des services des représentants de l'État, ou de l'ambassadeur ou du chef de poste consulaire", a précisé le président du Conseil constitutionnel.

Les candidats auront en outre jusqu'au 4 mars pour déposer leur déclaration de patrimoine. Le Conseil constitutionnel se chargera ensuite de les transmettre à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique qui les publiera avant le premier tour. Les électeurs ont par ailleurs aussi jusqu'au 4 mars pour s'inscrire sur les listes électorales et pouvoir voter.

Un système des parrainages en débat

Une fois les 500 parrainages déposés et validés par le Conseil constitutionnel, son président proclamera lui-même la "liste définitive" des candidats le lundi 7 mars. Laurent Fabius a profité de cette conférence de presse pour rappeler que "d'un point de vue juridique, ce n'est pas la même chose de parrainer une candidature que de voter pour une candidature".

Ces dernières semaines, plusieurs candidats se sont plaints de la publication par le Conseil constitutionnel de chaque parrainage. Cette obligation, fixée par une loi organique de 2016, inciterait, selon eux, les maires à ne pas accorder leur signature pour ne pas montrer à leurs administrés qu'ils prennent position.

Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou encore Eric Zemmour ont ainsi alerté sur le risque de ne pas obtenir le nombre de "présentations" nécessaires. Si Laurent Fabius a reconnu que cette mesure était contestée, il a indiqué que c'est bien cette règle qui serait observée en 2022. "C'est ce qui a été fait en 2017 et, cette fois-ci, le texte n'ayant pas été modifié, c'est la même pratique qui s'appliquera", a-t-il assuré. 

Si le président du Conseil n'a pas fermé la porte à une possible réforme du système, mis en place initialement pour empêcher la multiplication de candidatures insolites, il a cependant appelé les candidats potentiels à le faire en début de mandat, plutôt "qu'à la fin lorsque l'on bute sur les délais".


A Lo.

Tout
TF1 Info