Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022, le récap de la semaine

La rédaction de LCI
Publié le 30 janvier 2022 à 20h55, mis à jour le 30 janvier 2022 à 21h04
JT Perso

Source : JT 20h WE

La semaine a été chahutée au Rassemblement national qui tente d'endiguer la fuite de ses membres.
À gauche, Christiane Taubira a bien gagné la primaire populaire mais, pour le coup, les ralliements de ses 6 autres camarades est loin d'être acquis.
Du côté de LaREM, on se prépare, en vue de l'entrée probable d'Emmanuel Macron dans la campagne.

PSYCHODRAME FAMILIAL AU RN. Marine Le Pen est furieuse. Samedi, la candidate à la présidentielle a directement visé les transfuges et ceux de ses proches qui seraient tentés par un ralliement à Eric Zemmour. Les velléités de sa nièce Marion Maréchal - pas insensible à Eric Zemmour -, les rumeurs persistantes sur son porte-parole Nicolas Bay - qu'on a connu plus déterminé dans son soutien -, ont eu raison de sa patience. "Ceux qui veulent partir, qu'ils partent maintenant !", a lancé Marine Le Pen depuis Madrid. Elle a finalement pu compter sur le support inconditionnel de son père, Jean-Marie Le Pen. Sur LCI, le patriarche du clan a pris une position franche. 

CHRISTIAN TAUBIRA POPULAIRE À LA PRIMAIRE.  La victoire à la primaire populaire dimanche de Christiane Taubira n'a pas fluidifié l'embouteillage à gauche. Rien n'est donc réglé et il semble fort peu probable que les appels que compte passer l'ex-garde des Sceaux à ses six autres camarades du camp de gauche aboutissent à "l'union" et "le rassemblement". Une nouvelle initiative qui intervient à moins de 70 jours du 1er tour et alors que Christiane Taubira est à 3.5 % selon notre sondage quotidien Ifop-Fiducial.

YANNICK JADOT, TOUT UN PROGRAMME. Le candidat écologiste a présenté son programme, il a détaillé pendant plus d'une heure quelques-unes des 120 mesures. Il en a appelé à la jeunesse, a fait l'apologie de la transition écologique et se veut aussi le défenseur de la justice sociale. "C'est le bon moment pour monter en puissance pour donner à voir notre énergie et notre crédibilité", s'est enthousiasmé Yannick Jadot à l'issue du meeting. 

LAREM FOURBIT SES ARMES. Emmanuel Macron est le seul à savoir quand il va se déclarer. C'est Jean Castex qui l'a encore dit dimanche matin. Mais la date choisie par le président sortant se rapproche forcément. Cette semaine, le parti de la majorité a lancé un site Internet et a organisé une grande opération de tractage titré "Avec vous". Le début concret d'une pré-campagne ?   

LE REVENANT. François Hollande a-t-il envie de revenir en politique ? L'ex-Président a agité la sphère médiatique lundi après avoir dit à des lycéens qu'il n'était pas candidat "pour l'instant" à la présidentielle, mais qu'il allait "prendre la parole bientôt". Des rumeurs lui ont ensuite prêté des envies de législatives, en Corrèze, renouant avec le mandat de ses débuts. Finalement, tout n'était que méprise. Néanmoins, François Hollande compte bien parler, mi-février, sur la situation de la France, sur laquelle il décèle un contexte "suffisamment grave" pour qu'un ancien président "sorte de sa réserve". 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info