Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

Justine Faure
Publié le 1 décembre 2021 à 18h40
JT Perso

Source : TF1 Info

ORGANISATION - Officiellement déclaré, Eric Zemmour doit maintenant recueillir les 500 parrainages nécessaires à la validation de sa candidature à l'élection présidentielle. Plus de 600 personnes sont mobilisées à cette tâche, qui n'a rien d'évident.

Un peu plus de 270. C'est le nombre de promesses de parrainages recueillies par Eric Zemmour ce mercredi 1er décembre, au lendemain de l'annonce officielle de sa déclaration de candidature à l'élection présidentielle. Soit la moitié des 500 nécessaires pour valider sa présence au scrutin du printemps prochain. "Je sais que c’est le dernier espoir de mes adversaires, que je n’aie pas mes parrainages (…) mais je pense que les maires, même s’ils ne sont pas d’accord avec moi, ne voudront pas priver des millions de Français de leur candidat, et par respect de la règle démocratique ils me donneront leurs parrainages", a déclaré le polémiste mardi soir sur le plateau du journal de 20H de TF1.

Il n'empêche, l'inquiétude est bien présente au sein des équipes du candidat. Car sans ces 500 précieuses signatures, les efforts réalisés jusque-là seront vains et les ambitions présidentielles d'Eric Zemmour anéanties. Alors pour arriver au but, des centaines de personnes ont été mobilisées sur le terrain, et certaines sont même en passe d'être salariées. "Nous avons déployé 500 à 600 ambassadeurs sur tout le territoire national, organisés autour de référents départementaux et régionaux", a expliqué à LCI Dénis Cieslik, responsable des parrainages. Un logiciel a été créé pour référencer toutes les mairies contactées et éviter de les solliciter plusieurs fois. Il permet aussi de répertorier leurs réponses. 

Des mairies classées de 1 à 10

Pour ne pas perdre de temps à solliciter des signatures perdues d'avance, les équipes d'Eric Zemmour ont également priorisé les communes à contacter, classées de 1 à 10, "les numéros 1 étant par exemple des mairies qui ont parrainé Nicolas Dupont-Aignan en 2017 et votent plutôt à droite, les numéros 10 des mairies communistes qui ne parraineront pas Eric Zemmour", nous a indiqué Dénis Cieslik. "Beaucoup des maires qui nous donnent leurs signatures sont des primo-parrains, les autres sont dans une logique de parrainages utiles, se disant par exemple que puisque Nicolas Dupont-Aignan n’a aucune chance ils préfèrent aider Eric Zemmour", a-t-il poursuivi.

Lire aussi

Dénis Cieslik a bon espoir que ce travail paye. "Nous sommes plutôt optimistes. Nous espérons que sa déclaration va permettre un électrochoc, et que l'issue du congrès LR, selon le candidat désigné, permettra à des maires LR de parrainer Eric Zemmour", a-t-il espéré auprès de LCI.


Justine Faure

Tout
TF1 Info