Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : "Les sondages sous-estiment le vote écologiste", assure Delphine Batho

I.N.
Publié le 22 décembre 2021 à 10h51
JT Perso

Source : TF1 Info

SCRUTIN - À moins de quatre mois du premier tour de l'élection présidentielle, le candidat écologiste Yannick Jadot ne figure qu'en sixième position des intentions de vote. Pas de quoi inquiéter sa porte-parole Delphine Batho, qui assure ce mercredi sur LCI que "jamais l'écologie n'a eu un socle aussi stable".

Une candidature qui peine encore à décoller. Selon notre dernier sondage Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro en date du 6 décembre, le candidat écologiste Yannick Jadot figure en sixième position des intentions de vote (6%), devancé par Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Marine Le Pen, ou encore Éric Zemmour. À gauche aussi, le député européen ne semble pas le mieux placé, doublé par Jean-Luc Mélenchon.

Mardi, un sondage Elabe pour BFMTV a confirmé cette tendance, plaçant Yannick Jadot à 5%. Mais du côté des écologistes, l'heure n'est pas à l'inquiétude. "Nous sommes extrêmement sereins", déclare sur LCI Delphine Batho, députée Génération écologie et porte-parole de Yannick Jadot (voir vidéo en tête de cet article). "Les sondages, de façon récurrente, sous-estiment le vote écologiste."

"Il y a une occultation totale des enjeux écologiques par le Président et les autres candidats"

Selon elle, "une force politique nouvelle s'installe dans le paysage, cela s'appelle l'écologie. En France, jamais l'écologie n'a eu un socle aussi stable", assure la candidate malheureuse à la primaire des Verts. En raison notamment de l'épidémie de Covid-19, "les Français n'ont pas encore l'esprit à la campagne présidentielle, ils l'auront probablement tardivement", poursuit-elle. "Ce qui compte, c'est le résultat le 10 avril, pas les sondages."

Lire aussi

Delphine Batho regrette surtout que l'écologie ne prenne pas plus de place dans cette campagne. "Il y a dans le débat une occultation totale des enjeux écologiques par le président de la République et les autres candidats", dénonce-t-elle. "Ils essaient d'emmener le débat sur des préoccupations qui ne sont pas celles des Français."

Pour tenter de faire décoller la gauche, la candidate socialiste Anne Hidalgo a proposé sur TF1 d'organiser une primaire de la gauche. Retoqué par Yannick Jadot. L'ancienne ministre de la Justice, Christiane Taubira, envisage de son côté d'être candidate pour unir les différents prétendants. "C'est un débat qui ne concerne pas les écologistes", rétorque Delphine Batho. "Yannick Jadot a reçu de la primaire citoyenne des écologistes le mandat d'être le candidat à l'élection présidentielle. La maison de l'écologie est ouverte, nous sommes ouverts au rassemblement autour d'un projet de société très clair : la lutte contre les inégalités ne passe plus par le productivisme."


I.N.

Tout
TF1 Info