Élection présidentielle 2022

Meetings interposés le 5 février : Marine Le Pen "conseille" à Éric Zemmour "de trouver sa propre identité"

Y.R
Publié le 18 janvier 2022 à 15h34
La candidate RN à la présidentielle Marine Le Pen à Paris, le 18 févier 2022.

La candidate RN à la présidentielle Marine Le Pen à Paris, le 18 févier 2022.

Source : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

CONTRE-ATTAQUE - Dans la course à la présidentielle, Marine Le Pen et Éric Zemmour lâchent les coups. L'ancien polémiste va organiser un meeting, le 5 février, en même temps que la convention présidentielle de la candidate du Rassemblement national. Une "imitation" et un "parasitage" qu'elle a épinglés.

Ce devait être son grand jour. Le 5 février, à Reims, Marine Le Pen va tenir un grand meeting au Parc des expositions. Un rendez-vous de longue date, initialement prévu le 15 janvier, mais reporté de trois semaines, "du fait de la situation sanitaire et du pic épidémique prévu autour" de la mi-janvier. Malgré ce raté à l'allumage, la cheffe de file du Rassemblement national mise énormément sur cette convention présidentielle, censée être "le lancement de la dernière ligne droite" de sa campagne. Or, pile au moment où elle sera sur scène devant, elle l'espère, 3000 personnes, Éric Zemmour, lui, tentera d'en réunir 6 à 7000. 

Comme révélé par RTL, lundi 17 janvier, l'ancien polémiste va organiser un grand rassemblement, dans un lieu qu'il reste encore à préciser, le même jour que la convention présidentielle de sa rivale d'extrême droite. Une information à laquelle la députée du Pas-de-Calais a réagi, mardi 18 janvier, lors d'un point presse sur sa vision de l'Europe, à la veille du discours d'Emmanuel Macron devant le Parlement européen, à l'occasion de la présidence française de l'Union européenne. 

Le parasitage est une forme d'hommage

Marine Le Pen, candidate RN à la présidentielle

"L'imitation, et même allons jusqu'au bout, le parasitage est une forme d'hommage", a commenté la prétendante à l'Élysée, qui se voit imposer ce duel par meetings interposés. "Je voudrais amicalement lui conseiller d'essayer de trouver sa propre identité, peut-être sa propre marque de fabrique, sa propre manière de faire de la politique. C'est un conseil d'amie en quelque sorte."

Ce n'est pas la première fois que Marine Le Pen et Éric Zemmour jouent au jeu du chat et de la souris. Globalement en phase sur l'immigration et les sujets régaliens, les deux têtes de l'extrême droite française s'imitent, voire même se copient. Fin 2021, l'ancien journaliste, qui ne s'était pas encore déclaré, et la fille de Jean-Marie Le Pen s'étaient rendus en Hongrie, à quelques semaines d'intervalle, pour rencontrer le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Plus récemment, alors qu'elle était attendue aux Sables-d'Olonne, jeudi 13 et vendredi 14 janvier, la candidate RN s'est fait griller la politesse par son adversaire, qui s'est invité dans la station balnéaire vendéenne, quelques jours plus tôt. Le 5 février, leur agenda se télescopera à nouveau.


Y.R

Tout
TF1 Info