Élection présidentielle 2022

Pour son premier déplacement de candidat, Macron choisit l'exercice du débat, devenu sa marque de fabrique

Justine Faure
Publié le 7 mars 2022 à 16h57, mis à jour le 7 mars 2022 à 18h37
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le président de la République effectue ce lundi en fin d'après-midi son premier déplacement en tant que candidat.
Il participe à un "conversation avec les habitants de Poissy", pendant deux à trois heures.
Un exercice dont est particulièrement friand Emmanuel Macron et qui rappelle le Grand débat national.

Il en a fait sa marque de fabrique. Pour son premier déplacement en tant que candidat à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron renoue avec un exercice qu'il affectionne : celui du débat et de l'échange avec les Français. Ce lundi en fin de journée, il participera à une "conversation avec les habitants de Poissy autour des sujets qu'ils choisiront, en présence du maire de Poissy, Karl Olive", indique un communiqué de son équipe de campagne. "Il répondra aux questions mais veut aussi leur expliquer son projet et ce qu’il voudra faire s'il est réélu", a indiqué l'édile de la commune des Yvelines à TF1 et LCI. Deux cents à trois cents personnes sont attendues, pour une durée de deux à trois heures.

Lire aussi

De quoi rappeler les longs marathons initiés par Emmanuel Macron lors du Grand débat national. En janvier 2019, à l'issue de la crise des Gilets jaunes, le chef de l'Etat avait eu l'idée d'entreprendre un tour de France pour recueillir les doléances des Français et discuter longuement avec eux. En s'asseyant et se mettant à leur niveau, en bras de chemise, il a passé près de 100 heures à répondre aux questions, expliquer ses choix et sa vision des choses, jusqu'à accoucher de nouvelles propositions. A son issue, Emmanuel Macron avait notamment annoncé la suppression de l'ENA, la réindexation des petites retraites de moins de 2000 euros, une "évaluation" des effets de la suppression de l'ISF et la reconduction de la prime exceptionnelle de fin d’année "sans charges ni impôts" versée aux salariés.

"Convaincre, parce qu'il n'y a que ça qui permet à la fin de gagner"

Emmanuel Macron est persuadé que c'est en allant à la rencontre des Français qu'il pourra convaincre et l'emporter. Ce lundi lors d'une visite à son QG de campagne, le chef de l'État a mobilisé ses troupes et les a sommé de "convaincre, parce qu'il n'y a que ça qui permet à la fin de gagner. Chaque voix compte, chaque personne qu'on va convaincre d'aller voter et de voter pour nous, c'est ce qui nous permettra de continuer (...) de faire pour notre pays", a-t-il déclaré. 

Ce lundi, le patron de LaREM Stanislas Guerini avait estimé que "ce qui est très important c'est surtout de pouvoir échanger et d'aller directement parler aux Français, de répondre aux questions qui se posent". Emmanuel Macron "aime bien faire campagne, il aime bien convaincre et généralement ça ne lui fait pas peur d'avoir des moments d'échanges et de confrontations", avait-il souligné, assurant que le président profiterait "de tous les interstices" de l'agenda international "pour aller à la rencontre des Français". Ces conversations avec les Français ont vocation à être réitérées dans d'autres villes de France au cours de la campagne. 


Justine Faure

Tout
TF1 Info