Élection présidentielle 2022

Après la Primaire populaire, Yannick Jadot espère être rejoint par "tous ceux qui veulent de l'écologie"

La rédaction de TF1info
Publié le 26 janvier 2022 à 20h35
Après la Primaire populaire, Yannick Jadot espère être rejoint par "tous ceux qui veulent de l'écologie"

Source : LCI

Le candidat écologiste Yannick Jadot a participé ce mercredi soir à notre "Live présidentiel" diffusé en direct sur Facebook et Instagram.
Interrogé sur son refus de participer à la Primaire populaire, il s'est expliqué.

Yannick Jadot ne veut rien entendre. Il ne participera pas à la "Primaire populaire", qu'il considère comme "une machine à perdre". Interrogé sur la question lors de notre émission politique sur Facebook et Instagram ce mercredi soir, il rappelle avoir été "désigné par une primaire citoyenne". "Aux dernières élections européennes, il y avait trois listes écologistes. On les a rassemblées, on a fait une primaire citoyenne et on a désigné une candidature à l'élection présidentielle", explique le député européen qui dit ne pas pouvoir imaginer qu'il n'y ait pas de candidature écologiste en 2022 "quand le climat est le grand défi de l'humanité est le climat et que l'impératif, en France, est la justice sociale".

Si Yannick Jadot dit avoir du "respect" pour les personnes qui se sont inscrites à la Primaire populaire, il espère que "toutes celles et tous ceux qui veulent de l'écologie et de la justice sociale rejoignent ma campagne" une fois ce scrutin passé.

Malgré cette désunion de la gauche à l'élection présidentielle, le candidat écologiste estime qu'il est avant tout primordial, pour gagner, d'avoir un projet. "Il faut être crédible. Ça ne peut pas être juste parce qu'on va s'unir sans savoir sur quel projet qu'on va gagner", dit-il, avertissant sur la nécessité de continuer à écouter à écouter les préoccupations des Français et à "ne pas trop se parler entre nous".

"Il n'y a que notre projet qui sera en ligne avec ce qu'exigent les scientifiques si on ne veut pas le chaos climatique. Notre enjeu ce n'est pas seulement d'éviter le chaos, mais de créer une énorme mobilisation", insiste Yannick Jadot. "Je ne vais pas, en 2022, quand tous les scientifiques disent que c'est maintenant qu'il faut agir, abandonner ma candidature pour d'autres candidatures qui ne font pas de ces enjeux-là des priorités absolues."


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info