Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : revoilà l'hypothèse Christiane Taubira

J.F
Publié le 10 décembre 2021 à 17h26, mis à jour le 17 décembre 2021 à 10h37
THOMAS SAMSON / AFP

THOMAS SAMSON / AFP

Source : THOMAS SAMSON / AFP

MESSIE - Pour la énième fois ces derniers mois, l'hypothèse d'un retour de Christiane Taubira est évoquée, au moment où l'ensemble de la gauche est au plus mal dans les sondages et la candidate socialiste en difficulté. L'ancienne garde des Sceaux doit mettre fin au suspense ce vendredi.

La gauche est à la peine dans les sondages et l’appel d’Anne Hidalgo à une primaire de la gauche est un échec. C’est dans ce contexte que ces dernières semaines a refait surface l’hypothèse Christiane Taubira pour sauver son camp et lui éviter une déconvenue à la présidentielle au printemps prochain. S’il y a plusieurs semaines l’ancienne garde des Sceaux avait fait part de son refus de s’investir dans ce scrutin, ses proches entretiennent désormais le doute. La situation de la gauche et la montée d’Eric Zemmour l’auraient fait réfléchir. Elle mettra fin au suspense ce vendredi, via une lettre publiée sur son compte Twitter.

"La situation a changé, elle veut peser de tout son poids", a indiqué l’un de ses proches au Parisien le 10 décembre. Toutefois Guillaume Lacroix, le patron du Parti radical de gauche (PRG) dont est issue l'ex-députée de Guyane, confiait au Monde que "personne ne sait" quelles sont ses intentions, "à part elle." 

Ce qui semblait à peu près sûr, c'est qu'elle n’aurait pas encore renoncé à participer à la Primaire populaire, initiative citoyenne qui plaide pour une candidature commune à gauche. Dix personnalités ont été présélectionnées et seront soumises au vote des 250.000 inscrits fin janvier, pour cela elles doivent impérativement être déclarées candidates à la présidentielle au 15 janvier. Cela laisse encore quelques semaines de réflexion à Christiane Taubira. "Elle n’a dit ni oui ni non et nous a expliqué qu’elle réfléchissait. C’est une affaire de jours ou de semaines avant sa décision", avait indiqué au Parisien Samuel Grzybowski, porte-parole de la Primaire populaire.

Le traumatisme de 2002

Depuis deux ans, le retour de Christiane Taubira en politique est un vieux serpent de mer. Mais si elle se présentait sans que les candidats déclarés ne se désistent, ils seraient près de dix à gauche, pas vraiment la solution pour lutter contre les divisions. Et pourquoi Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, qui ne sont pas prêts à abandonner, se désisteraient-ils en faveur de l'ex-garde des Sceaux ? Surtout que l'ancienne ministre de François Hollande a toujours en tête le souvenir de l'élection présidentielle de 2002, à laquelle elle s'était présentée, contribuant à l'élimination de Lionel Jospin au premier tour. 

Lire aussi

Mais selon une étude Odoxa-Mascaret pour L’Obs publiée ce vendredi 10 décembre, l’ancienne garde des Sceaux semble la mieux placée pour incarner une candidature d’union à gauche en avril 2022. Avec 67% de bonnes opinions, elle est la personnalité préférée de l’ensemble des sympathisants de gauche, devant Yannick Jadot (61%) et Jean-Luc Mélenchon (54%). Anne Hidalgo, officiellement investie par le PS, est à 51%. C'est également Christiane Taubira que les sympathisants de gauche jugent la plus compétente, convaincante, proche des préoccupations des Français, capable de gouverner la France et dotée d’une stature présidentielle.


J.F

Tout
TF1 Info