Élection présidentielle 2022

"Rupture définitive" : passe d'armes d'entre Roselyne Bachelot et son frère, porte-parole d'Eric Zemmour

V.M
Publié le 11 décembre 2021 à 10h20
JT Perso

Source : TF1 Info

DISSENSIONS - La ministre de la Culture a évoqué vendredi une "rupture définitive" avec son frère, Jean-Yves Narquin, précédemment engagé au Rassemblement national, et qui soutient désormais Eric Zemmour pour l'élection présidentielle. Ce dernier a répliqué via les réseaux sociaux.

Des choix politiques opposés... Jusqu'à la séparation ? La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a brièvement évoqué ses relations avec son frère, Jean-Yves Narquin, évoquant une "rupture définitive", vendredi 10 décembre sur le plateau de BFMTV sur fond de campagne présidentielle. 

"Il y a des ruptures qui sont définitives", a commenté, lapidaire, la ministre interrogée par Jean-Jacques Bourdin à propos du choix de son frère de devenir porte-parole du polémiste Eric Zemmour, candidat à l'élection présidentielle. 

Jean-Yves Narquin, ancien maire de Villedieu-le-Château (Loir-et-Cher), s'était rapproché de longue date de l'extrême droite. "Gaulliste" revendiqué, il avait d'abord rejoint Marine Le Pen en occupant le poste de délégué général du Rassemblement Bleu Marine. 

"Si je sors les missiles..."

Jean-Yves Narquin a récemment rallié la campagne du polémiste Eric Zemmour, en devenant un soutien particulièrement actif dans sa région, en tant que coordinateur départemental de son nouveau mouvement, Reconquête, et porte-parole du candidat. 

"Eric Zemmour est considéré comme dangereux, car il est le seul qui a la capacité de créer l'union des droites", se réjouissait ainsi le frère de Roselyne Bachelot, des propos cités par La République du Centre

Jean-Yves Narquin a d'ailleurs réagi vivement sur Twitter après les propos de la ministre sur BFMTV. "J'apprends, par voie de presse, qu'une 'rupture définitive' existe avec ma sœur ? Tu es sûre, Liline ? J'ai, à ce jour, évité de te taper dessus... Je ne mélangeais pas tout ! Mais si je sors les missiles, à ton avis, qui va passer pour une gourde ?"

Roselyne Bachelot s'en est pris vendredi à Eric Zemmour, "un falsificateur, un usurpateur qui se découvre" à travers ses attaques politiques.  


V.M

Tout
TF1 Info