Élection présidentielle 2022

Présidentielle : si Christiane Taubira est candidate, Anne Hidalgo ne se retirera pas

J.F
Publié le 23 décembre 2021 à 10h48, mis à jour le 30 décembre 2021 à 22h25
Anne Hidalgo, le 21 octobre 2021.

Anne Hidalgo, le 21 octobre 2021.

Source : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

GAUCHE - La socialiste a indiqué ce jeudi que si Christiane Taubira se déclarait candidate à l'élection présidentielle mi-janvier elle ne se retirerait pas. "C’est une candidature supplémentaire", a indiqué Anne Hidalgo sur BFMTV.

La possible candidature de Christiane Taubira aura-t-elle l'effet inverse de celui escompté ? Alors que l'ancienne ministre doit dire mi-janvier si elle sera candidate, Anne Hidalgo a prévenu ce jeudi sur BFMTV qu'elle ne se retirerait pas si elle choisissait d'y aller. A la question de savoir si elle se retirerait si l'ancienne garde des Sceaux se lançait, la socialiste a répondu : "Absolument non, c’est une candidature supplémentaire. En ce qui me concerne je propose une primaire de la gauche."  "La population la veut, c’est la meilleure façon de choisir", a argumenté la maire de Paris, créditée entre 3 et 7% d'intentions de vote dans les sondages.

"Quand la gauche n’est pas rassemblée elle ne peut pas gouverner", a poursuivi Anne Hidalgo, à qui il n'a "pas échappé" que sa proposition avait rencontré peu de succès parmi ses adversaires de gauche, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Fabien Roussel l'ayant rejetée. Mais "je suis cheffe d’une majorité, d’un exécutif, où je vois que quand la gauche est rassemblée – ce n’est pas facile – (…) ça avance", a ajouté la maire de Paris, alliée aux écologistes et aux communistes dans sa ville.

Imposer les idées de la gauche dans le débat

Selon elle il faut que la gauche se rassemble et s'unisse pour peser dans le débat et imposer ses sujets. Elle regrette que "tout le débat politique s‘organise autour de deux candidats de droite et deux candidats d’extrême droite avec les thématiques qui sont les leurs" et "que des questions comme le salaire des Françaises et des Français, le travail, l’école, la place de l’hôpital, l’écologie ne sont pas traités".

Sur LCI, le député insoumis Eric Coquerel a appelé Christiane Taubira à rejoindre Jean-Luc Mélenchon. "Je pense que Christiane Taubira s’est laissé convaincre qu’elle était la seule solution et donc elle est venue sans programme, sans projet. On voit bien que ce n’est pas comme ça qu’on peut réunir des gens autour de soi. Donc je m’adresse à elle : si elle veut qu'un candidat humaniste, pour le partage du temps de travail, pour la 6e République soit au deuxième tour elle ferait bien de soutenir Jean-Luc Mélenchon."


J.F

Tout
TF1 Info