Élection présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : Yannick Jadot valide à son tour ses 500 parrainages, Le Pen se rapproche des 400

J.F
Publié le 22 février 2022 à 17h57, mis à jour le 23 février 2022 à 16h40
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Invité sur LCI ce mercredi soir, Yannick Jadot a recueilli les 500 parrainages nécessaires pour valider sa participation à l'élection présidentielle.
Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan se rapprochent du but, mais Marine Le Pen n'a toujours pas dépassé la barre des 400 signatures.
Face au risque de voir certains candidats échouer à recueillir leurs 500 parrainages, le Premier ministre a lancé un appel aux élus.

Un candidat de plus valide ses 500 parrainages. Le Conseil constitutionnel a publié ce mardi une nouvelle liste des signatures validées par les prétendants à l'Elysée, et le candidat écologiste Yannick Jadot a dépassé la barre des 500, avec 565 paraphes. Celui qui sera l'invité de Mission Convaincre sur LCI ce mercredi 23 février rejoint Valérie Pécresse (2143), Emmanuel Macron (1463), Anne Hidalgo (1177), Fabien Roussel (582), Jean Lassalle (561) et Nathalie Arthaud (559). Jean-Luc Mélenchon (442) et Nicolas Dupont-Aignan (422) sont près du but. 

Marine Le Pen, qui a décidé ce mardi de suspendre sa campagne de terrain tant qu'elle n'aurait pas recueilli toutes ses signatures, en a validé 393. Dans une vidéo publiée lundi sur Twitter, la candidate du Rassemblement national indiquait qu'il lui manquait 50 parrainages, laissant penser qu'elle a en sa possession près de 450 promesses. Egalement en difficulté, Eric Zemmour a validé 350 parrainages, selon les derniers chiffres du Conseil constitutionnel.

François Asselineau (241), Philippe Poutou (224), Christiane Taubira (104) et la candidate du parti animaliste Hélène Thouy (89) sont plus en difficulté et encore loin du but.

Jean Castex lance un appel aux élus

Ce mardi, le Premier ministre Jean Castex a appelé les élus à "apporter leurs parrainages" aux candidats à la présidentielle, en soulignant qu'une telle démarche "n'est pas automatiquement synonyme de soutien politique". Il a indiqué qu'il allait recevoir jeudi matin l'ensemble des associations d'élus locaux, ainsi que les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat afin "d'évoquer ensemble cette situation dans le respect de la liberté de chacun", "parce qu'il y a un sujet profondément démocratique". Il a également dit approuver l'initiative de François Bayrou de créer une banque de parrainages pour aider les candidats en difficulté, qui revendique déjà une réserve de 180 signatures.


J.F

Tout
TF1 Info