Elections présidentielles

François Bayrou se dit "prêt" à être candidat en 2027... puis dément

M.G avec AFP
Publié le 9 octobre 2022 à 17h35
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Ce dimanche, François Bayrou n'a pas fermé la porte à une candidature à l'élection présidentielle de 2027.
Le patron du MoDem constate que "la France va mal" alors "qu'elle pourrait aller très bien".

François Bayrou (encore) sur la ligne de départ d'une élection présidentielle ? Le patron du MoDem pourrait, en effet, participer au prochain scrutin, en 2027. "J'ai toujours été prêt", a-t-il affirmé. Il a rappelé avoir "déjà été candidat trois fois" en 2002, 2007 et 2012. Il avait ensuite choisi de faire alliance en 2017 et 2022 avec Emmanuel Macron, qui ne pourra pas prétendre à un troisième mandat consécutif. "Je suis un citoyen de plein exercice. Et est-ce que j'ai jamais renoncé à exercer cette citoyenneté ? Non", glisse celui qui sera âgé de 76 ans en 2027. 

Je crois que la France va mal et je crois qu'elle pourrait aller très bien

François Bayrou

"Je crois que la France va mal et je crois qu'elle pourrait aller très bien. Et donc je ferai tout ce que je peux dans toutes les échéances et toutes les fonctions nécessaires", assène le maire de Pau. "Ce que je vois venir est, par sa gravité, tel que ça devrait mobiliser toutes les forces disponibles, toutes les intelligences disponibles et toutes les volontés disponibles. C'est de ce côté-là que je suis", ajoute-t-il, évoquant "l'incroyable difficulté des temps". "Je suis de cette mobilisation, de ce réarmement moral dont la France a le plus grandement besoin", martèle l'actuel Haut-Commissaire au Plan. 

Lire aussi

Inquiet du contexte géopolitique, économique et social, François Bayrou a aussi mis en doute la tenue des élections en 2027. "On n'en sait rien. On ne sait pas ce qu'il peut se passer", lance-t-il. "Si vous pensez qu'un zozo quelconque peut dire cinq ans à l'avance ce qui va se passer, alors vous ne vous trompez pas, tout ça, ce sont des charlatans", conclut-il.

Plus tard dans la journée, l'élu centriste a démenti avoir en ligne de mire la présidentielle de 2027. "L'affirmation selon laquelle je m'intéresserais aux élections de 2027 est complètement déplacée et ridicule", a-t-il déclaré sur Twitter. "J'ai même dit dans cette émission que pour parler aujourd'hui de ce qui va se passer dans cinq ans, avec la crise qui vient, il fallait être 'un zozo'", ajoute-t-il.  


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info