Fillon candidat de la droite pour 2017

Lâché par le centre, Nicolas Sarkozy exige (quand même) leur soutien en cas de victoire

La rédaction de LCI
Publié le 20 octobre 2016 à 11h46, mis à jour le 20 octobre 2016 à 11h55
Lâché par le centre, Nicolas Sarkozy exige (quand même) leur soutien en cas de victoire

Source : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

SOUTIEN - Lâché par le centre, Nicolas Sarkozy demande à François Bayrou et Jean-Christophe Lagarde de "respecter les règles" en leur apportant malgré tout leur soutien en cas de victoire.

La campagne de la primaire est loin de se dérouler comme Nicolas Sarkozy l'espérait. A un mois jour pour jour du premier tour, l'ancien président de la République n'est pas le favori. Il perd des points par rapport à son principal concurrent, Alain Juppé. Un nouveau sondage Harris Interactive pour France Télévisions confirme l'avance du maire de Bordeaux au premier tour (40%) sur Nicolas Sarkozy (34%). 

Un écart qui ne cesse de se creuser également du côté des soutiens. Dans une tribune publiée récemment dans le Monde, Jean-Christophe Lagarde, président de l’Union des démocrates et des indépendants (UDI) et quelque 600 élus de sa formation politique ont annoncé qu’ils soutiendraient Alain Juppé pour la primaire. Une prise de position qui s’ajoute à celle du Parti Radical valoisien qui avait officialisé son soutien au maire de Bordeaux le 12 octobre dernier. 

Je n'aime pas les gens qui contestent les règles

Nicolas Sarkozy

De son côté, le président du Modem, François Bayrou, soutien notoire d'Alain Juppé, était même allé plus loin en laissant entendre à plusieurs reprises qu’il ne s’interdisait pas de se présenter lui-même comme candidat si le maire de Bordeaux ne remportait pas la primaire. Une prise de position qui n'a pas manqué d'irriter Nicolas Sarkozy. Interrogé au micro d’Europe 1, le candidat Les Républicains s’en est pris ce jeudi matin au président du Modem. 

"Je n'aime pas les gens qui participent à une compétition et qui en contestent les règles" a-t-il affirmé avant de préciser son propos : "Je dis simplement à monsieur Bayrou et monsieur Lagarde (le président de l'UDI qui a lui aussi apporté son soutien à Alain Juppé, ndlr) que si l'on soutient un candidat à la primaire, on s'engage à respecter la règle de la primaire". Enfin, le candidat à la primaire a exigé le soutien des partis centristes en cas de victoire à la primaire : "Si jamais ce n’était pas le candidat qu’il soutenait qui gagnait et bien il devrait respecter la règle de la primaire, c’est la loyauté". 

VIDÉO - Bayrou dénonce la "stupidité crasse" des manoeuvres de Sarkozy

François Bayrou dénonce la "stupidité crasse" des manoeuvres de Nicolas SarkozySource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info