FAUDRAIT SAVOIR - Après avoir démenti être le président du comité de soutien d’Arnaud Montebourg, Guy Bedos a finalement accepté le poste pour ne pas "gêner" le candidat socialiste.

Bon, finalement il accepte ! Guy Bedos sera bien le président du comité de soutien d’Arnaud Montebourg. L’humoriste de 82 ans avait tout d’abord refusé le poste, à vrai dire plus symbolique que politique. 

Son nom était pourtant bien présent dans l’organigramme de campagne dévoilé ce lundi par le staff d’Arnaud Montebourg. 

Mais l’humoriste avait expliqué ne pas vouloir occuper ce poste. "On en a discuté, j'en ai plaisanté avec lui mais je ne veux pas avoir de rôle officiel en politique", a déclaré dans un premier temps Guy Bedos à l'AFP.

Mais quelques heures plus tard, l’intéressé change finalement d’avis et indique sur RTL accepter le poste car "il ne veut pas gêner" le candidat socialiste pour qui il compte bien voter lors de la primaire de la gauche. Il répète néanmoins ne pas vouloir de rôle politique à proprement parler.

"Une espèce de magistère morale"

Dans l’entourage d’Arnaud Montebourg, on reconnait une "incompréhension". "En aucune façon, on aurait mis son nom sans son aval, nous répond-t-on. "Pour nous, il ne s’agissait pas de lui confier un rôle opérationnel dans la campagne, c’était surtout une espèce de magistère morale". 

Chez le candidat socialiste, on précise qu’il n’y a "aucun différend" avec l’humoriste et qu’il serait même question que les deux hommes fassent bientôt un déplacement ensemble. 

Depuis quelques semaines déjà, Guy Bedos assure qu’il votera pour Arnaud Montebourg à la primaire de la gauche, espérant bien pouvoir récidiver lors de la présidentielle. Les deux hommes se sont déjà affichés ensemble en décembre lors d’un déplacement en Algérie. 


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info