Primaire socialiste : Valls préfère lutter contre le terrorisme

Le service METRONEWS
Publié le 21 juin 2016 à 9h23
Primaire socialiste : Valls préfère lutter contre le terrorisme

POLITIQUE - Alors qu'il se voyait président en 2022, Manuel Valls a affirmé dans un entretien au Figaro qu'il ne se présenterait pas à la primaire de gauche qui se tiendra en janvier 2017. Le Premier ministre aurait d'autres préoccupations plus importantes que sa propre carrière politique, notamment celle de lutter contre Daech.

Grande annonce, peu de candidats. Si la sénatrice de Paris Marie-Noëlle Lienemann et le membre du bureau national du PS Gérard Filoche ont déjà annoncé leur candidature à la primaire de gauche, qu’Arnaud Montebourg s’est dit prêt à présenter "un projet alternatif" à celui de François Hollande, ni Manuel Valls, ni Emmanuel Macron ne se sont encore proposés pour s’engager dans la course élyséenne.

"Vous me voyez être candidat à la primaire"

Si le Premier ministre n’a jamais caché son ambition de devenir un jour président de la République – et même à la suite d’un deuxième mandat de François Hollande  –, il a récemment confié dans un entretien accordé au Figaro qu’il avait pour le moment d’autres projets, comme de lutter contre le terrorisme. "Vous me voyez être candidat à la primaire alors que nous faisons face à une menace terroriste ?" a-t-il interrogé. En outre, Manuel Valls veut "parler des vrais sujets : la France, l'Europe, les institutions" et laisser le train-train des élections à François Hollande, sans doute moins concerné par le sujet.

Invité au micro de France Info à la suite du double meurtre de Magnanville le 15 juin, Manuel Valls s’était montré réaliste en prévenant que d’autres innocents perdraient surement la vie à cause de la menace terroriste et que la France devrait faire face à ce risque pendant "au moins 10 à 20 ans", ce qui laisse si on suit la logique du Premier ministre de 53 ans, quelques années avant qu’il ne réalise son rêve de gloire...

EN SAVOIR +
>>
 EN IMAGES - Les Républicains : les candidats à la primaire 2016
>>  Primaire : Nicolas Sarkozy dévisse dans les sondages  >>  Primaire PS : le Conseil national dit oui à l'unanimité >> Primaire de la gauche : qui sont les potentiels candidats ?


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info