Privée de sa Légion d’honneur, Isabelle Balkany dénonce une "humiliation"

La rédaction de LCI
Publié le 26 juin 2021 à 21h32
Privée de sa Légion d’honneur, Isabelle Balkany dénonce une "humiliation"

Source : AFP

DÉCORATION - Condamnée en appel pour fraude fiscale, l’ancienne adjointe de son époux Patrick Balkany à Levallois s’est vu retirer la Légion d’honneur, octroyée en 2008. Celle-ci a réagi, disant le vivre comme une "humiliation supplémentaire".

La Légion d’honneur a été retirée à Isabelle Balkany, épouse de Patrick Balkany et condamnée comme lui en appel pour fraude fiscale. Une décision prise au regard du code de la Légion d’Honneur, qui dispose qu’un "comportement contraire à l’honneur" peut entrainer une suspension ou une exclusion de l’ordre, et rétroactive au 4 mars 2020, date de la condamnation des époux Balkany à trois ans de prison ferme et dix ans d’inéligibilité pour fraude fiscale.

Une Légion d'honneur décernée en 2008

"Cette exclusion entraine la privation définitive de l’exercice des droits et prérogatives attachés à la qualité de membre de la Légion d’honneur", indique le grand chancelier de la Légion d’honneur dans un arrêté publié au titre de la présidence de la République. Réagissant auprès de l’AFP, Isabelle Balkany a dénoncé "une humiliation supplémentaire, évidemment publique et peut être inutile", tout en considérant que sa "condamnation n’avait aucun lien avec (sa) gestion locale", au titre de laquelle elle avait reçu la décoration en mai 2008 des mains du président de la République de l’époque, son ami Nicolas Sarkozy.

Dans un texte publié sur les réseaux sociaux, l’ancienne première adjointe de son mari à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, a également indiqué avoir "reçu et porté (très peu) la Légion d’Honneur, décernée" pour son action "au service des jeunes et de l’Éducation…" et répété que sa condamnation "concernait EXCLUSIVEMENT des biens familiaux personnels et pas un centime d’argent public, comme précisé deux fois dans le jugement". Le couple Balkany a depuis formé un pourvoi en cassation, dans l’espoir que la plus haute juridiction casse et annule le jugement de la cour d’appel de Paris. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info